La pandémie de coronavirus continue d'impacter l’économie en général et les cours des devises sur le marché noir. En effet, la demande sur les devises, notamment l'euro, a drastiquement chuté aujourd’hui. Certains marchés noirs ont stagné alors que d’autres tournent au ralenti.

YouTube video

Abonnez vous a notre chaine Youtube : http://bit.ly/youtub-obs

Ainsi, les effets de la propagation du coronavirus se ressentent sur l’économie algérienne. Cette dernière, dépendante des échanges avec les puissances étrangères, tourne au ralenti. Un ralentissement qui a fortement impacté la valeur des devises étrangères, qui ont chuté de manière brutale sur le marché noir. Un euro s’échangeait ce lundi 16 mars à 182 DA sur les marchés noirs.

Cette tendance ne semble pas près de s’estomper vu la conjoncture actuelle. La demande sur les devises étrangères a fortement diminué au point que les cambistes affirment qu’ils ne trouvent même pas d’acheteurs. Les voyages vers l’étrangers sont gelés de crainte de contamination au moment où les Algériens résidant en Europe se bousculent pour rentrer au pays. Ces derniers vont inonder les marchés noirs et, de ce fait, contribuer à la continuité de la chute de la valeur de l’euro sur le marché parallèle.

Il faut aussi dire que la propagation inquiétante du coronavirus ne va pas tarder à paralyser toute l’économie, surtout que les mesures de confinement ne sont pas à exclure. Ces dernières toucheront de plein fouet les marchés noirs des devises qui seront à l’arrêt pour une bonne période.

Cours du dinar sur le marché officiel

Le marché officiel est resté stable pour l’instant, malgré la pandémie. En effet, selon les chiffres de la Banque d’Algérie, l’euro s'échange ce dimanche à 133 DA. Ce taux de change, qui est resté stable depuis une année, risque d’être revu à la baisse avec la crise économique que traverse l’Algérie.

En savoir plus : Algérie Bourse – Devises et taux de change du dinar algérien