Le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs a annoncé le matin de ce mardi 17 mars la fermeture des mosquées à travers le territoire national. Cette mesure concerne bien évidement la prière du vendredi. Seul l’appel à la prière sera maintenu. Une mesure ayant pour but de lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus en Algérie. 

L'annonce a été faite à la télévision publique par le ministre Affaires religieuses, Youcef Belmehdi. Ce dernier a révélé que le gouvernement algérien a décidé de fermer les mosquées et les lieux de culte à travers les 48 wilayas algériennes, et ce jusqu'à nouvel ordre. Cette mesure implique ainsi la suspension de toutes les prières à la mosquée, y compris la prière du vendredi. Néanmoins, l'appel à la prière est maintenu.

En outre, la même source indique que la réunion de commission ministérielle des ’’Fatwas’’restait ouverte pour suivre l’évolution de la situation sur le terrain et éventuellement énoncer les mesures appropriées.

Fermeture des mosquées en Algérie : Une sage décision

La décision prise par le gouvernement algérien a été saluée par de nombreux Algériens. Il faut dire qu'ils étaient nombreux à appeler les autorités algériennes à fermer les lieux de culte afin d'endiguer la propagation de la pandémie qui ne cesse de faire des victimes en Algérie.

Notons que de son côté, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait assuré lundi 16 mars que « tous les rassemblements sont suspendus en raison de la propagation du coronavirus ». Il avait aussi menacé les contrevenants de sanctions si les consignes de suspension ne sont pas exécutées.

Lire également : Coronavirus en Algérie : Faut-il suspendre le Hirak ?