Le directeur de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SDGIA), Tahar Allache, a déclaré, ce mardi 17 mars, que l’aérogare internationale de l’aéroport d’Alger sera fermée dès la suspension des vols des compagnies aériennes, rapporte le média visa Algérie.

Tahar Allache a annoncé que l'aérogare internationale ne desservira plus les pays étrangers après l'annonce de l’Etat de suspendre le trafic aérien international. Et de préciser que les lignes domestiques nationales ne sont pas concernés par cette mesure de suspension.

Il faut rappeler que cette décision a été prise au lendemain de l’adoption d'une série de dispositifs dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus. Une pandémie qui a touché jusqu'à ce mardi plus de 151 pays et fait plus de 7 000 morts dans le monde.

En effet, l'Algérie a décidé de suspendre ses liaisons aériennes avec pas moins de 41 pays dans le monde, dont 6 pays africains, à compter du 19 mars. Il s'agit de la Mauritanie, le Burkina Faso, le Sénégal, le Mali, le Niger et la Côte d’Ivoire. Il a été aussi décidé la suspension temporaire des vols à destination ou en provenance de Tunis (Tunisie), du Caire (Egypte), Dubaï (EAU), Doha (Qatar) et Amman (Jordanie) et ce, à partir de ce 17 mars 2020.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

En outre, le gouvernement a suspendu les lignes aériennes et maritimes avec les pays européens de façon à ralentir la progression du covid-19 en Algérie, sur décision du gouvernement de Abdelaziz Djerad. Cette disposition n’exclut pas le rapatriement de ressortissants algériens qui se trouvent dans des pays d’Europe. Cependant, ces rapatriements se feront selon les moyens des compagnies aériennes et maritimes locales.

Lire aussi : Coronavirus : Scènes de chaos dans les aéroports algériens