Pas moins de 600 ressortissants algériens, en provenance de Marseille, devaient accoster dans l'après-midi de ce mercredi 18 mars 2020, au port d'Oran. Ils ont été rapatriés à bord d'un bateau de l'Entreprise nationale de transport maritime de Voyageurs (ENTMV) qui a démarré de la ville phocéenne, en France, dans la nuit de mardi à mercredi. Les 600 voyageurs seront mis en quarantaine pendant 14 jours, a indiqué la cellule de crise mise en place dans la wilaya d'Oran.

Les rapatriés seront confinés, ajoute la même source, au niveau du complexe touristique les Andalouses, non loin de Aïn El Turk. Une équipe de médecins prendra en charge cette opération, secondée par des éléments des services de sécurité. Les véhicules de ces voyageurs venus de France, au nombre de 300, seront maintenues dans le navire pour leur désinfection.

Selon la cellule de crise de la wilaya d'Oran, cette mise en quarantaine n'est qu'une mesure de précaution. Elle affirme, en effet, qu'aucun cas confirmé n'a été détecté parmi les 600 voyageurs, arrivés de Marseille. Cette disposition s'imposait, indique-t-on cependant, dans la mesure où les différents patients contrôlés positifs de coronavirus jusque là en Algérie, sont des cas importés de France et des pays étrangers d'une manière générale.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Mise en quarantaine dans un complexe touristique

L'Algérie a suspendu ses liaisons aériennes et maritimes, il y a quelques jours pour faire face à la propagation du coronavirus. Surpris par cette décision, des centaines d'Algériens sont restés bloqués dans de différents pays étrangers. Des avions et des navires algériens ont été déployés pour les rapatrier. Des liaisons aériennes et des traversées maritimes ont été organisées depuis, permettant à des dizaines de ressortissants de regagner le pays. Le rapatriement se poursuit toujours.

Entre temps, l'Algérie organise la lutte contre le Covid-19 à travers plusieurs dispositions et mesures. Le coronavirus n'a pas arrêté sa propagation pour autant. Ce mercredi 18 mars, les autorités sanitaires font état de 72 cas confirmés et de six décès.

Lire aussi : Rapatriement des Algériens bloqués en France : Le programme d’Air Algérie