Suite à la décision de la compagnie aérienne Air Algérie d’annuler tous ses vols internationaux à cause du coronavirus, de nombreux Algériens se sont retrouvés bloqués dans différents aéroports. C'est le cas notamment à l’aéroport d’Orly de Paris, en France, où des centaines de passagers se sont rendus pour réclamer la prise en charge de leur cas, rapporte le quotidien français La Parisien.

Initialement prévue pour le mercredi 18 mars, l'opération de rapatriement des Algériens bloqués en France n'a finalement pas eu lieu. Et pour cause, Air Algérie a pris la décision, à la dernière minute, d'annuler son programme de la journée.
Néanmoins, ils étaient des centaines d'Algériens, d'après le journal français, à se déplacer à l'aéroport d'Orly de Paris. Depuis la matinée, ils attendaient qu'une bonne nouvelle leur soit annoncée. Le stress et l'inquiétude leur ont même fait oublier les gestes barrières contre la pandémie de coronavirus. Et ce malgré les instructions de respecter un mètre de distance entre les personnes. « Là, c'est sûr, on est tous contaminés ! », disait une personne « noyée » dans la grosse foule. « Dans ces cas-là, on ne pense plus au virus. Le plus important, c'est de rentrer chez nous», déclare un autre passager en colère.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

« L'Algérie doit organiser le rapatriement des Algériens »

Dépités, les passagers algériens ont passé toute la journée à attendre. « J'étais venu avec ma femme voir mon fils en banlieue parisienne. Je ne sais pas comment on va faire pour rentrer, ça fait déjà quatre heures qu'on est là…», se plaint cet homme de 78 ans au quotidien français. De son côté Khaled, un autre passager, pense que « l'Algérie doit organiser le rapatriement de ses citoyens». Et d'ajouter avec colère : « Je devais rentrer en Algérie aujourd'hui (NDLR, mercredi), j'ai des rendez-vous médicaux importants. Je resterai là tant que je n'ai pas d'avion ».

« C'est irresponsable, pense un autre jeune homme. Les autorités nous demandent de nous confiner chez nous, de faire attention, de porter des masques et de se tenir loin des autres, mais ils ferment les frontières et annulent les vols sans prévenir ».

Alors que la nuit commençait à tomber, plusieurs passagers se sont résignés à quitter l’aéroport. Ils ont rejoint leurs familles ou leurs domiciles en France. Tandis que la compagnie nationale Air Algérie avait décidé de prendre en charge les passagers prêts à embarquer en les logeant, en attendant, la mise en place d'un dispositif de rapatriement par les autorités algériennes.

À lire aussi :  France : Le coût de la vie pour les étudiants en forte hausse

Lire également : Coronavirus : Plusieurs dépouilles d’Algériens bloquées en France