Mustapha Khiati, président de la Fondation pour la promotion de la santé et du développement (Forem), a déclaré, mardi 17 mars, que le système de santé algérien, défaillant et obsolète, inquiète les spécialistes de la santé face à la propagation rapide du coronavirus.

Mustapha Khiati, lors d'une conférence de presse organisée mardi 17 mars au forum du journal La Rencontre, a estimé que la propagation du coronavirus en Algérie « a mis à nu » tout le système de santé qui présente une « sérieuse carence ». Ce même constat accablant est mis en lumière par la corporation médicale qui ne cesse d'alerter sur les défaillances de ce secteur sensible.

Concernant les mesures décidées par les autorités, le Pr Mustapha Khiati considère que celles-ci ont été prises « tardivement, mais encore, elles n'ont pas été fermes ». Il reproche aux autorités leur « manque de réactivité ». Le président de la Forem reproche aussi aux hauts responsables du pays de ne pas suivre l'exemple de la Russie, de l'Autriche ou encore de l'Allemagne, qui ont réagi au bon moment et avec efficacité. Selon lui, toutes les frontières aériennes, terrestres et maritimes devaient être fermées dès l'apparition des premiers cas de contamination par le Covid-19. D'autant plus que la propagation de cette pandémie en Algérie a été causée par « des personnes contaminées à l'étranger ».

Mustapha Khiati, tout comme le président de l'Ordre des médecins algériens, le Pr Mohamed Berkani, déplore l'absence d'une haute instance de veille sanitaire, qui aurait, selon lui, apporté beaucoup en cette situation de crise. Par conséquent, le président de la Forem a invité les responsables algériens à prendre conscience de la défaillance du système de santé et juge que « les décisions liées à la sécurité sanitaire doivent éminemment être prises par des acteurs du milieu de la santé ».

Mustapha Khiati estime que le confinement est la meilleure solution pour freiner la propagation du virus, et qu'il faudra penser à isoler les cas suspectés pendant une période de « 15 à 20 jours au moins ». Le président de la Forem a souligné que si la propagation du Covid-19 atteint le stade 3, l'armée n'aura d'autre choix que d'intervenir, en mobilisant tous ses moyens matériels et humains.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : La police arrête une fête de mariage