A l'heure où les mises en garde et les appels à la prévention ne cessent de se multiplier pour faire face à la pandémie de Covid-19 qui affecte le monde, en Algérie, le gouvernement met à la disposition des citoyens une application qui permettrait d’alerter directement les autorités sur les cas suspectés de coronavirus, sans passer par les services de santé. 

En effet, le ministre délégué chargé des Start-up, Yacine Oualid, passe le message suivant aux Algériens via sa page Facebook officielle : « Téléchargez sur vos téléphones intelligents l'application officielle du gouvernement pour lutter contre le coronavirus en Algérie. L'application vous permettra d'informer les autorités en cas de symptômes de la maladie, ce qui permettra de réaliser l'analyse sans hospitalisation afin d'éviter la transmission de l'infection ».

L’application, « Coronavirus Algérie », est présentée comme une alternative pour lutter efficacement contre la propagation du virus. Elle permettrait au sujet présentant des symptômes du Covid-19 de contacter les autorités locales, en appuyant sur le bouton conçu à cet effet. La personne pourra ainsi répondre aux questions qui lui seront posées sur la plate-forme pour détecter si elle est contaminée sans qu'elle n'ait à se déplacer vers les services hospitaliers.

L’application présente aussi l'avantage, selon les informations rapportées à ce sujet, de recevoir en temps réel des notifications pour informer chaque utilisateur de l'application de la présence approximative d'un cas suspect.

À lire aussi :  Obligation de quitter le territoire français : Ce qu'il faut savoir

L’application, qui se présente sous forme de page unique, avec possibilité de choisir entre l'une des deux langues française et arabe, est simple d'utilisation. Elle comporte un bouton unique qui porte l’inscription « Alerter les autorités », précédé par le message : « Vous pensez avoir le coronavirus ? Cliquez sur le bouton suivant pour lancer une alerte, nous vous rappellerons ». En appuyant sur ce dernier, l’application donne accès à une seconde page contenant 5 questions pour détecter d'éventuels cas suspects.

Il est porté à la connaissance de toutes et tous que, contrairement aux applications conçues afin de prévenir et de lutter effectivement contre ce virus, les antécédents médicaux des utilisateurs ne sont pas pris en compte. En effet, aucune référence aux maladies chroniques n’y figure, comme l'hypertension, le diabète, le cancer... Ce qui jette le doute sur l’efficacité d'une telle application.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Les mesures préventives ne sont pas respectées