Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé, ce dimanche 22 mars, que l'Algérie est passée au stade 3 de la pandémie de coronavirus. Qu'est ce que cela veut dire ? Quelle différence avec le stade 2 ? Quand est-ce que Algérie passera au stade 4 ? Eléments de réponse :

L'Algérie fait face au coronavirus depuis maintenant un mois. Pendant cette courte durée, le nombre des contaminations n'a pas cessé d'augmenter, de même que les décès. Pour faire face à cette crise sanitaire sans précédant, le gouvernement algérien a mis en place des mesures progressives selon l'évolution du nombre des cas. Le ministre algérien de la Santé a annoncé que pas moins de 17 wilayas comptent au moins un cas de coronavirus chacune. Et c'est pour cette raison que l'Algérie est passée au stade 3 de la pandémie. En effet, le virus circule désormais de façon plus rapide et sur tout le territoire national.

Dans la journée du samedi 21 mars, le ministère de la Santé avait fait la liste des 17 wilayas touchées par le coronavirus. Il s'agit de Blida, wilaya la plus touchée et qui a enregistré le premier cas de coronavirus en Algérie, Alger, Tizi Ouzou, Skikda, Bordj Bou Arreridj, Mascara, El Oued, Souk Ahras, Adrar, Bouira, Bejaïa, Boumerdes, Sétif, Tissemsilt et Oran.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

L' Algérie passe au stade 3 : Quelle différence avec les stades 1, 2 et 4?

Il faut dire que ce plan de prévention, avec ses 4 stades, fut créé en 2011 après l'apparition de la grippe H1N1. Ainsi, au premier stade, l'objectif est de freiner "l’introduction du virus sur le territoire". Au 2e, il est question de "ralentir" sa propagation, tandis qu'au 3e, il y a lieu "d’atténuer les effets de l'épidémique". Quant au stade 4, il est annoncé lorsque l'on passe «en dessous du seuil épidémique déterminé par l'Institut de veille sanitaire (InVS)», autrement dit, il s'agit du retour à la normale.

En outre, d'après le même plan, le stade 3 signifie que l’urgence n'est plus d’identifier les malades. Il s'agit plutôt de soigner les personnes dans un état grave. Désormais, l'hospitalisation ne concernera que les cas les plus graves. Les autres patients resteront à domicile. Concernant les mesures à prendre pour les Algériens au stade 3, elles restent les mêmes que celles du stade 2.

À ce propos, il faut rappeler que le gouvernement algérien, à sa tête le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a annoncé une série de mesures drastiques, afin de lutter efficacement contre la propagation du Covid-19 en Algérie.