La JS Kabylie a décidé de mettre au service des autorités ses infrastructures dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. C'est ce qu'a annoncé le club ce dimanche 22 mars dans communiqué.

En effet, la JSK met sa résidence, forte de 12 logements, à la disposition des professionnels de la santé habitant en dehors de la wilaya de Tizi Ouzou. Elle se propose d'assurer, en sus, leur transport et leur restauration.

« Devant la conjoncture particulière prévalant dans le cadre des mesures préventives générales de lutte contre la pandémie de Covid-19, prescrivant le confinement et l'arrêt des transports publics, la direction de la JSK met à disposition dès ce jour (dimanche, ndlr), la résidence du club (12 logements) sise (sur la) route de la carrière Tizi Ouzou au profit des médecins, paramédicaux et autres volontaires résidant hors chef-lieu et engagés dans ce dispositif d'intérêt national ». C'est ce qu'indique le club dans un communiqué, ajoutant que « l'hébergement, la restauration et le transport par minibus leur seront assurés ».

Le club phare de la Kabylie  emboîte ainsi le pas à son homologue de Bordj Bou Arreridj, en l'occurrence le CABBA (Ligue 1). Ce dernier avait annoncé la mise à disposition de ses différentes structures au profit des autorités, dans le cadre de la lutte contre le virus.

Il faut dire qu'une appréciable dynamique de solidarité commence à prendre forme en Algérie dans ce contexte de crise sanitaire. Ce dimanche, Issad Rebrab a fait part de sa volonté d’acquérir des appareils de réanimation pour le pays. A leur tour, des jeunes multiplient les sorties et les opérations de nettoyage et de désinfection. Des infirmiers et des artisans se sont, de leur côté, lancé dans la fabrication de bavettes et de masques de protection qu'ils distribuent gracieusement.

C'est dire que la solidarité est de mise dans ces moments difficiles que traversent le pays et le monde. Seul couac, l'insouciance de certains qui ne respectent toujours pas les consignes sanitaires.

Lire aussi : Comment les Algériens s’organisent face au Coronavirus ?