Désormais, il ne pourrait y avoir d'enterrement sans la présence des éléments des services de sécurité. Que ce soit la police ou la gendarmerie. Cependant, cette décision concerne uniquement la wilaya de Blida qui a été mise en confinement total par le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune.

En effet, les services de la wilaya de Blida ont émis une instruction portant obligation pour les éléments des services de sécurité d'assister aux enterrements, comme mesure contre la propagation du virus Covid-19 ou le coronavirus. Une instruction adressée aux présidents des APC (communes) et aux chefs des daïras de toute la wilaya.

En fait, les collectivités locales devraient, selon la même instruction, informer les services de sécurité de leurs circonscriptions respectives dès qu'un permis d'inhumer est remis à une famille. Aussi, les familles des défunts doivent également informer la police ou la gendarmerie de l'horaire et du lieu de l'enterrement.

Cette mesure fait partie d'une multitude de mesures entrant dans le cadre de la décision de Abdelmadjid Tebboune de mettre la wilaya de Blida en quarantaine. C'est la wilaya qui a détient le plus de cas de contamination au coronavirus et le plus de décès en Algérie.

Par ailleurs, une association appelée "Sadaqa Djaria" de Laghouat a organisé un enterrement dans le but de sensibiliser les citoyens autour de la prévention contre le virus Covid-19. D'ailleurs, lors de la prière du mort, les fidèles ont évité de se coller les uns contre les autres, comme ils le font habituellement. Les membres de cette association ont saisi cette occasion pour inviter les citoyens à ne plus se serrer la main, y compris lors des veillées funèbres et des enterrements.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Lire aussi : Nouvelle série de mesures face au Coronavirus : Ce qu’il faut savoir