L’Entreprise nationale des industries de l’électroménager (ENIEM) a de nouveau suspendu son activité, mettant son personnel en congé. Cette fois, l'arrêt de production de l'entreprise est lié à la propagation du coronavirus. "Vu le taux d'absentéisme important enregistré durant la journée du 22/03/2020 et les problèmes liés au dédouanement de matières premières rencontrés au niveau des ports et aéroports, l'employeur et le partenaire social se voient contraints de convenir d'un arrêt d'activité du 22/O3/2O2O au 21/O4/2O2O" a indiqué la direction dans un communiqué rendu public mardi 24 mars.

La décision a été entérinée, fait savoir la même direction suite à une réunion élargie, tenue le 22 mars dernier. "Nous portons à la connaissance des travailleuses et des travailleurs de I'ENIEM que le conseil de direction élargi aux membres du Bureau du CP, s'est réuni en séance extraordinaire le 22/O3/202O au niveau du siège de la direction générale afin de débattre de la situation épidémiologique relative au Coronavirus (Covid-19), qui continue sa propagation à travers plusieurs wilayas du pays », peut-on lire dans le communiqué de cette entreprise de Kabylie.

L'absence de transport a participé à la prise de cette décision

"Durant cette réunion, il a été procédé aussi à la lecture des dispositions contenues dans le décret exécutif portant sur les mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus et leur impact sur l'activité de l'entreprise, notamment celle relative à la suspension des activités de transport des personnes, à savoir les services de transport public de passagers, les transports routiers sur toutes les liaisons, le transport ferroviaire des voyageurs ainsi que le transport par taxi collectif » explique l’entreprise basée à Tizi Ouzou.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Pour cela, poursuit le communiqué, il est demandé à tous les directeurs d'organiser le départ en congé de leur personnel". Selon les directives données par la direction, il sera procédé, dans l'opération de mise en congé, à l'épuisement des reliquats des congés annuels en premier lieu, à l'anticipation sur le congé annuel en deuxième lieu et au congé sans solde en troisième lieu, et ce, pour le personnel qui a déjà consommé son droit en congé anticipé.

"Concernant le congé sans solde, les travailleurs peuvent bénéficier, à leur demande, d'une avance sur salaire dont le remboursement s'effectuera sur une échéance à déterminer ultérieurement", fait encore savoir l'administration centrale de l'ENIEM.

Lire aussi : Nouvelle série de mesures face au Coronavirus : Ce qu’il faut savoir