Les mesures de prévention prises par les autorités dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, a obligé de nombreux secteurs privés à respecter le confinement. Toujours est-il que des médecins privés et des laboratoires d'analyses médicales ont, eux aussi, de façon volontaire, dû suspendre leurs activités pendant cette crise sanitaire à laquelle fait face le pays.

En effet, de nombreux cabinets privés et laboratoires d'analyses médicales ont décidé de cesser leurs activités en raison, ont-ils expliqué, du manque de moyens nécessaires de protection, affirmant, ainsi, vouloir protéger la santé de leurs familles et de leurs patients. Ils ont rappelé, par ailleurs, que cette décision prendra effet immédiatement et au cours de toute la durée du confinement pour endiguer la propagation du virus.

Le Pr. Mohamed Berkani, président du Conseil national de l'Ordre des médecins algériens, a fait savoir que devant le manque de moyens nécessaires de protection, les professionnels de la santé libéraux sont libres de décider de fermer, rappelant qu'aucune législation ne les oblige à travailler tout le temps. Par contre, en cas de réquisition, ces médecins libéraux seront obligés d'ouvrir leurs cabinets pour assurer la continuité du service.

Les médecins restent joignables par téléphone et sur les réseaux sociaux

Devant le désarroi des patients, plusieurs de ces médecins libéraux ont, cependant, fait savoir qu'ils resteront joignables par téléphone ou sur les réseaux sociaux. A l'image de ce pédiatre qui a informé ses patients sur sa page Facebook qu'il restera joignable sur son téléphone « pour des conseils et orientations cliniques ».

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Rappelons que de nombreux praticiens de la santé, notamment des médecins généralistes et des spécialistes, ont créé une page Facebook, afin d'offrir des consultations téléphoniques gratuites à toutes les personnes qui ont des soupçons d'avoir contracté le coronavirus.

Par ailleurs, et face au risque de la propagation du virus en Algérie et au manque accru des moyens de protection, le Conseil de l'Ordre des médecins dentistes d'Alger a lancé un appel, dans un communiqué rendu public, aux médecins dentistes leur recommandant la fermeture des cabinets et l'arrêt de tous les soins de confort et non urgent.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : La chloroquine interdite à la vente