La pandémie du coronavirus (Covid-19) a fait de nouvelles victimes en Algérie. En effet, le porte-parole de la Commission scientifique du suivi de l’évolution de l’épidémie de coronavirus, Djamel Fourar a annoncé ce dimanche 29 mars, 57 nouveaux cas de contaminations, portant le nombre total à 511. En outre, la même source a recensé 2 autres décès ces dernières 24 heures, portant le bilan à 31 morts depuis l’apparition de la pandémie.

La première victime est un homme âgé de 75 ans, originaire de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il était établi en France depuis plusieurs années. Le deuxième, âgé de 64 ans, est originaire de Aïn Defla. Ce dernier était en contact avec une personne venue d'Italie. Avec ces deux nouveaux décès, le nombre total atteint donc 31 au niveau national. Ils ont été enregistrés dans 11 wilayas, indique le porte-parole du ministère.

L'Algérie enregistre 57 nouveaux cas de contaminations au coronavirus

Le professeur Djamel Fourar a annoncé que le ministère a recensé 57 nouvelles personnes contaminées au Covid-19 en une journée. L'Algérie passe ainsi la barre des 500, comptant au total 511 cas. Parmi eux, 278 hommes et 233 femmes. Ces cas ont été signalés dans 36 wilayas. Blida reste la wilaya ayant le plus de personnes diagnostiquées avec 220 cas. La même source a également révélé que le nombre total des guérisons s’élève désormais à 31.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Par ailleurs, un ressortissant algérien établi en France, âgé de 46 ans et originaire de la région d’Iflissen, dans la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie a succombé au Covid-19 après plusieurs jours de lutte. La dépouille se trouve toujours à la morgue de l’hôpital où il a été admis après avoir été testé positif au Covid-19. Sa famille veut la transférer à son village natal pour son enterrement. Néanmoins, son vœu risque de ne pas être exaucé, étant donné que les aéroports sont fermés en France et que les vols exceptionnels sont très rares vers l’Algérie.

Lire également : Coronavirus en Algérie : La chloroquine, un traitement qui fait débat