Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a démenti, ce mardi 31 mars, la rumeur selon laquelle le wali de Mascara, Abdelkhalek Sayouda, serait décédé du coronavirus. En revanche, le ministère a confirmé que le premier magistrat de cette wilaya du Nord-ouest algérien est contaminé par le Covid-19.

L'Algérie s'est réveillée ce mardi avec une fausse information donnant pour mort le wali de Mascara, atteint du coronavirus. La rumeur a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Le ministère de l'Intérieur a vite réagi à travers un communiqué dans lequel il assure que le wali en question est toujours en vie. "Suite à la diffusion de la fausse information (...) faisant état du décès du wali de Mascara, Abdelkhalek Sayouda, du Covid-19, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire dément cette rumeur", écrit-il.

Le wali est contaminé par le Covid-19

Le ministère a, toutefois, confirmé que le premier magistrat de Mascara est atteint du coronavirus et est soumis à une prise en charge médicale. "Le concerné reçoit des soins à l'instar de tous les citoyens atteints de ce virus et auxquels nous souhaitons un prompt rétablissement ", ajoute le document.

L’Algérie, comme beaucoup d'autres pays du monde, compte beaucoup de cas infectés par le Covid-19. Le dernier bilan, établi lundi 30 mars par le ministère de la Santé, fait état de 584 personnes contaminées, dont 35 décès. Le chiffre risque d'augmenter ce mardi encore, eu égard aux nouveaux foyers détectés à travers le pays. Il faut dire que le confinement auquel ne cessent d'appeler les différents responsables et les spécialistes de la santé n'est pas respecté à la lettre.

À lire aussi :  Métiers en tension : Vers la régularisation de « quelques milliers » de travailleurs par an

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Décès d’un professeur à l’hôpital de Blida