Après avoir constaté des difficultés dans la distribution des dons offerts par les bienfaiteurs, l'Etat pense à en prendre le contrôle, en ces temps de mobilisation contre le coronavirus. C'est dans ce sens que le Premier ministre Abdelaziz Djerad a appelé à assurer un meilleur encadrement de ces dons issus de l'élan de solidarité exprimé par les Algériens.

C'est ce qui ressort surtout du communiqué des services du Premier ministre qui précise que Abdelaziz Djerad a émis une instruction à l'adresse des ministres et des walis pour qu'ils assurent « les meilleures conditions d’encadrement et de gestion des dons issus de l’élan de solidarité exprimé par les particuliers, les opérateurs économiques ainsi que par diverses parties intéressées, aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger ». Un élan de solidarité exprimé suite à la propagation du Covid-19 en Algérie, avec son lot quotidien des décès et des cas de contamination.

Cette instruction concerne même les Algériens de l'étranger, les ONG, les ressortissants étrangers et les partenaires économiques de l'Algérie. Ils sont invités à prendre contact avec "les postes consulaires et diplomatiques, qui auront pour missions de recenser ces dons et d’arrêter les modalités de leur acheminement après en avoir informé le Ministère des Affaires Etrangères".

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Le communiqué ajoute par ailleurs que les aides en nature seront orientées en priorité pour satisfaire les besoins  du secteur de la santé, notamment "les matériels et équipements médicaux dont une liste est portée en annexe à l’instruction". Pour ce qui est des aides financières, elles seront versées sur les comptes créés pour cela.

Pour les auteurs du communiqué, il s'agit d'assurer la distribution des dons par les autorités locales, et cela, "directement sur les lieux de résidences des familles ciblés". Et ce, pour éviter "les regroupements aussi anarchiques que dangereux" pour la santé publique, en raison du coronavirus. Cette façon de faire vise à harmoniser l'action sur le terrain, selon une démarche claire, est-il précisé.

Lire aussi : Algérie : Cevital envoie 9 camions chargés de produits alimentaires à Blida