La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, s'est de nouveau attaqué à l'Islam en France. En effet elle a dénoncé les mosquées qui, selon elle, profitent des consignes de confinement « pour faire retentir dans l’espace public par haut-parleurs l’appel du muezzin à la prière islamique ». Elle a ainsi appelé le ministre de l’Intérieur français à faire cesser ces « nuisances sonores ».

En effet, Marine Le Pen a adressé une lettre ouverte au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, dans laquelle elle a pointé du doigt ces « groupements qui cherchent à saisir toute occasion de repousser les principes de laïcité de notre République et, ainsi, défier ouvertement l’Etat républicain ». Et d'ajouter qu'un « certain nombre de mosquées profitent des consignes de confinement et de l’accaparement des forces de sécurité pour faire retentir dans l’espace public par haut-parleurs l’appel du muezzin à la prière islamique ».

La présidente du RN dénonce ainsi ce qu'elle appelle « une nouvelle escalade dans l’occupation illégale du domaine public par voie sonore ». Face à cette situation, elle demande « instamment » au ministre de l’Intérieur « de faire cesser ces nuisances sonores par une stricte et rapide application de la loi et s’il le faut, par des poursuites judiciaires ».

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Marine Le Pen partage une « fausse » information

À en croire Marine Le Pen, les mosquées concernées sont celles de Lyon et de Valentigney (Doubs). Le Rassemblement national a même publié une vidéo de plusieurs appels à la prière dans différentes villes de France. Ce montage est accompagné du message « avec indécence, les islamistes profitent de la crise sanitaire pour continuer à nous imposer de force leur présence et leur idéologie ! ».

Approché par le média France Info, le président de la mosquée turque de Valentigney, Orhan Ekici a tenu à éclaircir les choses concernant la vidéo partagée. « Un membre du comité de l'association a filmé l'appel à la prière chez lui, dans son appartement, depuis son balcon », révèle-t-il. Et d'affirmer qu' « en aucun cas, cet appel vient de la mosquée. Elle est fermée depuis le début du confinement ». Pour Orhan Ekici « c'est un malentendu ».

Le maire de Valentigney s'indigne

La vidéo signalée par Marine Le Pen n'a donc aucun fondement. En effet, elle a été tournée à un étage et non dans une mosquée comme elle le prétend. Le maire LR de Valentigney, Philippe Gautier s'est étonné de cette nouvelle. « Mais qu'est-ce que c'est que ce fake. Je ne sais pas d'où ça sort. C'est n'importe quoi », a-t-il répondu au même média. Selon lui, « jamais ils n'auraient fait ça. Il faut savoir raison garder et ne pas mettre d'huile sur le feu. Rajouter du chaos au chaos, c'est de l'inconscience ».

Lire également : Le racisme anti-algérien refait surface en France à cause du coronavirus