Coronavirus : Quel sort pour les Algériens bloqués en Italie ?

L'ambassade d'Algérie à Rome, en Italie, vient d’annoncer des dispositions spéciales pour les ressortissants algériens bloqués en Italie, en raison de la propagation du coronavirus. Ces nouvelles dispositions concernent notamment le renouvellement des titres de séjour et des visas court séjour.

Devant l’impossibilité de rapatrier les Algériens bloqués sur le territoire italien en raison de la fermeture des frontières et de la suspension des liaisons aériennes, la représentation diplomatique algérienne a donné des précisions concernant  les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement italien au sujet des ressortissants étrangers dont les Algériens.

L’ambassade d'Algérie à Rome indique que, conformément au décret législatif n° 18 du 17 mars 2020 (Decreto Cura Italia), les permis de séjour expirant entre le 31/01/2020 et le 15 avril 2020, sont renouvelés automatiquement jusqu'au 15/06/2020. Et ce pour éviter les déplacements aux consulats en ces temps de confinement. Elle tient donc à rassurer les ressortissants algériens dont les titres de séjour expirent durant cette période.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Dispositions pour les Algériens sans-papiers ou titulaires d’un visa court séjour

Concernant les Algériens titulaires d’un visa court séjour bloqués en Italie, ils ne seront soumis à aucune procédure spécifique telle que l’obligation de prolongation du visa compte tenu de la fermeture temporaire des consulats et des bureaux d'immigration affiliés à la police. La représentation diplomatique algérienne explique que ces Algériens continueront à résider en Italie au-delà de la période autorisée sous le motif « force majeure ».

Par ailleurs, les sans-papiers algériens en Italie ne devraient être concernés par aucune mesure juridique d’expulsion ou d’interpellation en ces temps de crise sanitaire. Ils sont toutefois appelé à quitter le territoire italien, et repartir vers l'Algérie, une fois les restrictions levées. Mais pour ceux qui voudraient poursuivre leur demande d'asile ou des démarches administratives, les choses sont plus compliquées compte tenu de la fermeture des préfectures et des tribunaux.

Il faut noter que l’Italie est le pays le plus touché par le Covid-19 au monde avec un total de 18 849 morts depuis le début de l'épidémie. Malgré un bilan du nombre de décès qui repart à la baisse ces deux derniers jours, le gouvernement italien a décidé de prolonger le confinement total jusqu'au 3 mai. Jusqu’à vendredi 10 avril, le nombre total de cas recensés est de 147 577 dont 3 497 personnes dans un état grave, hospitalisées en réanimation.

Lire aussi : Coronavirus : Des Algériens toujours bloqués à l’étranger

Société Le nombre d'étudiants algériens en France en hausse


Vous aimez cet article ? Partagez !