Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a rappelé, dans une directive, que le calendrier national de vaccination des enfants ne doit pas être perturbé en raison de la mobilisation générale pour la lutte contre le nouveau coronavirus.

En effet, le département ministériel de Abderrahmane Benbouzid a recommandé de ne pas suspendre le programme national de vaccination des enfants en raison de la crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19. En outre, le ministère de la Santé a averti que tout retard et perturbation dans le calendrier de vaccination des enfants « pourrait avoir de graves conséquences ».

Le directeur général de la prévention au ministère de la Santé, Djamel Fourar, a appelé, dans une directive adressée aux structures de santé chargées de la vaccination, à maintenir la vaccination des enfants. « La vaccination demeure une priorité dans un souci de préservation de la santé de nos enfants » a-t-il souligné. Par ailleurs, Djamel Fourar, également porte-parole du comité scientifique du suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus, a averti que tout retard des vaccinations contre les maladies pourrait avoir de graves conséquences.

Le maintien des vaccinations recommandé

Dans le même contexte, il a recommandé de maintenir les vaccinations en Algérie en prenant les mesures de prévention pour réduire le risque de contamination par le nouveau coronavirus. Il a également appelé à respecter la distance sociale et à organiser le flux des personnes à l'intérieur des centres de vaccination, à éviter le croisement des enfants dans les salles de vaccination et à limiter le nombre d'accompagnateurs d'enfants à une personne.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Le ministère de la santé a fortement recommandé le port des bavettes dans les salles d'attente, de nettoyer tant que possible les locaux dédiés à la vaccination, et de retirer tout objet non nécessaire comme les journaux et les jouets d'enfants.

Par ailleurs, le ministère a indiqué que toute modification dans le calendrier des séances de vaccination sera communiqué à travers l'affichage et les médias locaux. Aussi, les enfants seront vaccinés dans les bras de leur accompagnateur afin d'éviter tout contact qui pourrait augmenter le risque de contamination. En cas de douleur ou de fièvre post-vaccination, du paracétamol et des anti-inflammatoires seront prescrits, a indiqué le ministère de la santé.

Lire aussi : Nouvelle série de mesures face au Coronavirus : Ce qu’il faut savoir