Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a déclaré que les prédictions sur la perte de contrôle face à la crise du coronavirus, à partir du 15 avril, sont dépassées.

En effet, le ministre de la Santé a assuré, sur les ondes de radio chaîne 3, que la crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19 est « sous contrôle ». Il a affirmé que le scénario catastrophe de l'évolution de l'épidémie en Algérie, prévu à partir de la mi-avril et annoncé par de nombreux chercheurs et spécialistes de la santé, est « dépassé ».

En effet, pendant plusieurs semaines, des médecins et des chercheurs avaient averti qu'à partir du 15 avril, le taux de contamination par le coronavirus connaîtrait une hausse alarmante et que les hôpitaux seraient, par conséquent, incapables de gérer les flux de malades.

Le ministre de la Santé assure donc que le « le scénario effrayant du 15 avril a été dépassé dans les meilleures conditions ». Évoquant, en outre, les derniers chiffres liés à la propagation du virus, Benbouzid affirme que la situation « s'améliore à tous les niveaux » faisant observer que « le corps médical a acquis une grand expérience dans la gestion de cette pandémie ».

À lire aussi :  Le nombre de migrants clandestins vers l'Europe en forte hausse

Concernant, par ailleurs, le pic de la crise, le même responsable a souligné que « personne ne peut le prédire ». Cependant, pour le Pr Ryad Mahyaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution du Covid-19, le pic de la pandémie est attendu entre le 20 et le 24 avril.

Se voulant aussi rassurant, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait souligné, lundi, lors de sa visite d'inspection au CHU de Beni Messous (Alger), que l'Algérie maîtrisait la situation. Selon lui, le pays se dirige vers une sortie de crise.

Lire aussi : Coronavirus : « L'Afrique observera moins de morts comparativement aux pays européens »