Le virologue français Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008, a émis une hypothèse controversée sur l'origine du nouveau coronavirus. Le virus aurait été conçu dans un laboratoire chinois dans lequel les chercheurs travaillaient sur des séquences du virus du sida.

Invité sur le plateau de la chaîne française CNews, le Pr Luc Montagnier, recomposé en 2008 d'un prix Nobel de médecine pour la découverte, en 1983, du VIH, a expliqué que le matériel génétique du nouveau coronavirus est un long ruban d'ARN. Il soutient que le virus tire sa source de la manipulation du Covid en vue de trouver un vaccin au VIH, d'où la trace de l'ARN.

Le Pr Luc Montagnier relève, dans la foulée, « une volonté d'étouffement » de l'origine humaine du nouveau coronavirus. Il ajoute que des chercheurs indiens « très renommés » avaient publié la même chose avant qu'on ne les « force à se rétracter ».

Dans une autre intervention dans l'émission « Allô Docteur », le prix Nobel de médecine de 2008 avait accusé la Chine d'avoir menti sur l'origine du virus. En effet, selon le virologue français, le coronavirus aurait échappé « accidentellement » du laboratoire ultra-sécurisé de Wuhan, l'épicentre de la pandémie. Cependant, en rejetant toute accusation de conspirationnisme, il reconnaît que ce n'était pas un acte « à visée d'arme bactériologique ».

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

"Le virus sorti d'un laboratoire chinois" : Washington mène son enquête

Rappelons que les États-Unis accusent aussi la Chine de cacher la vérité sur l'origine du nouveau coronavirus. En effet, le président américain, Donald Trump, a pointé du doigt « le manque de transparence » du gouvernement chinois, tandis que son secrétaire d'État, Mike Pompeo, a affirmé que les États-Unis allaient enquêter, pour faire toute la lumière sur les origines du nouveau coronavirus.

Il y a lieu de noter qu'en 2018, l'ambassade américaine à Pékin avait alerté sur le mesures de sécurité insuffisantes dans le laboratoire de Wuhan, où des études du coronavirus chez les chauve-souris étaient menées.

Lire aussi : Coronavirus : La Chine accuse les Etats-Unis