La direction de la compagnie aérienne Air Algérie aurait décidé de reprendre ses vols à partir du 4 mai prochain. Les travailleurs de la filiale de la maintenance aéronautique auraient été notifiés de la reprise du travail à partir de cette date.

https://www.youtube.com/watch?v=4Fk4DnY73bE&feature=youtu.be

La direction générale d’Air Algérie aurait instruit ses filiales de garder en congé ses travailleurs jusqu’au 4 mai prochain, alors que la reprise était prévue pour dimanche. La direction de la maintenance aéronautique aurait d’ailleurs notifié à ses fonctionnaires la décision de la prolongation de la période de l’arrêt de travail obligatoire, selon le média arabophone Ennahar.

Il faut dire que la reprise des vols d’Air Algérie n’est pas vraiment tributaire de la décision de la compagnie nationale. Les mesures qui seront prises par le gouvernement algérien quant au maintien ou à l’allègement du confinement et la levée de la suspension des liaisons nationales et internationales détermineront en grande partie la date de la reprise d’Air Algérie.

Prévue initialement le 5 avril dernier, la reprise des vols nationaux et internationaux d’Air Algérie a été renvoyée à un date ultérieure. Pour rappel, Air Algérie a décidé, le 18 mars dernier, de suspendre tous ses vols internationaux de et vers l’Algérie. Le lendemain, la compagnie nationale a annoncé la suspension de tous ses vols nationaux.

À lire aussi :  Refus de visa pour la France : Des Marocains crient au scandale

Air Algérie subit des pertes colossales

Il faut souligner que la compagnie aérienne souffre énormément sur le plan financier de l’immobilisation de ses avions, depuis la décision gouvernementale de suspendre toute liaison aérienne pour parer à la propagation rapide du coronavirus. Les difficultés financières de la compagnie algérienne pourraient bientôt la mener vers la faillite.

« La crise est venue de manière brutale. Nous avons commencé à couper les liens aériens avec la Chine car le taux de remplissage était quasi-nul. Puis c’était l’Europe puis l’Afrique. Ensuite, est venue la note du gouvernement interdisant même le transport inter-wilayas. L’absence d’activité commerciale a forcément des répercussions sur les finances de la société », a indiqué Amine Andaloussi, chargé de communication à Air Algérie.

Lire aussi : Remboursement des billets d’avion d’Air Algérie : Ce qu’il faut savoir