La mesure de confinement a été prolongée de 10 jours en Algérie, a annoncé le gouvernement dans un communiqué, ce samedi 18 avril. En effet, la disposition est maintenue jusqu'au 29 avril prochain. Ainsi, le confinement total restera de mise pour la wilaya de Blida tandis que les autres wilayas resteront soumises à un confinement partiel durant 10 jours de plus.  

Comme il fallait bien s'y attendre le confinement a été prolongé en Algérie. A la veille de la date butoir de la première prolongation, à savoir le 19 avril, le gouvernement vient de reconduire de 10 jours supplémentaire cette disposition. Ainsi, toutes les précautions inhérentes au confinement en vigueur seront maintenues jusqu'au 19 avril prochain.

Ainsi, la wilaya de Blida, est toujours soumise à un confinement total, et ce, depuis la fin mars dernier. Dix wilayas sont appelées à observer un confinement partiel de 15h à 7h, dont Tizi Ouzou, Bejaïa, Oran, Sétif, Aïn Defla, Tipaza, Tlemcen, Médéa et Alger. Pour le reste des wilayas, au nombre de 38, le confinement est de 17h à 7h.

Il faut dire que cette mesure était prévisible dans la mesure où le coronavirus est loin d'être éradiqué en Algérie. La pandémie continue, en effet, de faire des victimes. Un déconfinement en cette période sera, pour ainsi dire, suicidaire pour le pays. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé, il y a quelques jours, que l'Algérie, allait voir le bout du tunnel à la fin de ce mois d'avril.

Ainsi, le peuple algérien sera appelé à vivre un début de Ramadhan en confinement, sachant que, selon les dispositions de cette mesure, tout restera fermé, y compris les mosquées, les cafés, les salles de spectacles et autres lieux publics, incontournables habituellement pendant le mois du jeûne.

Le président du conseil national de l’Ordre des médecins, Mohamed Bekkat Berkani, a estimé, samedi 18 avril, que le mois de Ramadhan sera décisif dans la lutte contre le coronavirus. Pour lui, il vaut mieux rester chez soi et faire l'impasse sur certaines habitudes "sacrées" cette année que de ne plus avoir à vivre un autre Ramadhan.