Le marché noir des devises en Algérie commence à perdre en cohérence à cause de la pandémie de coronavirus et du confinement qui ont obligé plusieurs marchés à fermer, notamment celui de Port Square Saïd, à Alger. Ces derniers jours, le taux de change n’est plus unifié. Il diffère d’une wilaya à une autre et varie selon la somme proposée à la vente ou à l’achat.

Ainsi, le taux de change des devises varie considérablement, contrairement à la période d’avant la pandémie lors de laquelle les différences de taux étaient très infimes. La fermeture des marchés a poussé les cambistes à fixer le taux de change eux-mêmes, selon leurs situations personnelles. Certains cambistes, tombés dans les filets du chômage et voulant s'extirper de la misère sociale qui pèse sur eux, ont bradé leurs euros à un taux très bas, faute de clients, afin de subvenir aux besoins de leurs familles, à l’approche du mois sacré du ramadan. Certains grands commerçants, qui approvisionnent le marché noir des devises, et n’acceptant pas la perte lors des fluctuations, monopolisent la liquidité et essayent de réglementer le marché pour que l’offre n’excède pas la demande.

Vers une flambée de l'euro à la fin du confinement

Cette situation fait que le marché noir est déréglementé et que l’écart dans le taux de change peut atteindre les 100 dinars pour chaque 100 euro échangé. Ce taux varie selon les wilayas et aussi les sommes échangées. Les taux augmentent suivant l'importance de la somme. Néanmoins, ce taux ne dépasse pas les 190 dinars pour 1 euro.

À lire aussi :  Tebboune relance un mégaprojet de Cevital bloqué au temps de Bouteflika

Par ailleurs, la dévalorisation du dinar algérien sur le marché officiel laisse prévoir la flambée des devises sur le marché parallèle à la fin de la pandémie de coronavirus. En effet, la reprise de l’activité économique, des échanges commerciaux ainsi que des voyages d’affaires va booster la demande et fera flamber les valeurs des devises.

En savoir plus : Algérie Bourse – Devises et taux de change du dinar algérien