Algérie : Des commerçants appellent à la levée de la suspension de leurs activités

Impactés durement par le confinement instauré en Algérie, des commerçants appellent à la levée de la suspension de leurs activités. Dans ce sens, l’Association nationale des commerçants et artisans prévoit de formuler la demande de réouverture de certains commerces. C'est ce qu'a indiqué le président de l'ANCA, mardi 21 avril.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, Hadj Tahar Boulenouar a révélé son intention de saisir le Premier ministre ainsi que le ministre du Commerce pour réclamer la levée de la suspension de certaines activités commerciales. Il s'agit, selon le même responsable, des commerces de l’habillement, des ateliers, des salons de coiffure ainsi que des services-taxis.

Dans ce cadre, le représentant des commerçants et artisans algériens parle de 150 000 artisans affectés par le confinement décidé par les autorités, pour endiguer la propagation du Covid-19. Le président de l'ANCA préconise néanmoins une réouverture suivie d'un strict contrôle, afin d'assurer le respect des mesures préventives.

Économie Réserves d'or et production aurifère en Algérie : Tout ce qu'il faut savoir

Il faut dire que la situation ne plaide pas du tout en faveur de la requête de l'ANCA. En effet, force est de constater que le coronavirus est loin d'être éradiqué en Algérie. Les spécialistes ne cessent de mettre en garde contre tout relâchement dans la lutte contre cette pandémie.

Sur un autre registre, le président de l'ANCA a assuré que les stocks en produits alimentaires de large consommation ainsi que les fruits et légumes suffisaient pour couvrir le marché pendant plusieurs mois encore. Il appelle, à l'occasion, à l’exonération des impôts pour les activités commerciales affectées par les dispositions appliquées pour contenir l'épidémie.


Vous aimez cet article ? Partagez !