Le ministre algérien de l’Energie, Mohamed Arkab, a affirmé que le coût moyen de la production totale de pétrole en Algérie est de 14 dollars le baril, tandis que le coût de production dans les champs de Hassi Messaoud « ne dépasse pas 5 dollars le baril », a-t-il révélé, jeudi 23 avril, à la télévision publique (ENTV).

Invité du JT de la télévision algérienne, M. Arkab a déclaré qu’il y avait beaucoup de spéculations autour du coût de la production de pétrole dans le pays. Il affirme, à ce propos, que « le coût moyen de la production algérienne de pétrole brut est de 14 dollars le baril ». Mais selon lui, « l’essentiel de la production se fait dans les champs de Hassi Messaoud, où le coût pétrole algérien revient à 5 dollars à peine », a-t-il précisé.

En outre, le ministre a souligné que l’Algérie a les capacités pour faire face à la crise pétrolière. Il a indiqué que la récente baisse des prix du pétrole « n’a pas affecté l’activité de Sonatrach, qui poursuit ses activités normalement ».

« L’Algérie a les moyens de surmonter la crise »

Il faut dire que la chute vertigineuse des cours du pétrole a eu un grand effet sur l’économie algérienne. Néanmoins, Mohamed Arkab estime que l’Algérie, a « tous les moyens de surmonter la crise actuelle ». Il souligne que cette situation est liée à une crise « circonstancielle », car la baisse de la demande sur l’or noir est due aux répercussions de la pandémie de coronavirus sur l’activité économique mondiale, à travers les mesures prises par les pays pour réduire la propagation de l’épidémie.

Pour rappel, le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, avait déclaré, mercredi, que les prix du pétrole devraient augmenter progressivement. “Nous sommes optimistes pour les prix du pétrole au regard des rapports d’experts qui prévoient une augmentation progressive au deuxième semestre de 2020, parallèlement à la levée des mesures de confinement”, a déclaré M. Arkab à la presse. Selon ce dernier, la demande reprendra, notamment, à la faveur de la reprise des activités des entreprises économiques, en particulier les compagnies de transport aérien et terrestre.