Les cambistes à Alger sont dans le collimateur des services de la police. En effet, il n’est plus possible pour eux d'animer, ce que certains appellent, la "bourse informelle d’Alger". Ces travailleurs informels ne sont plus sur les trottoirs et les rues du Square Port Saïd, de peur de se faire interpeller par les services de l’ordre.   

Réputé pour être le point de chute des citoyens en quête d'opérations de change, le Square Port Saïd, numéro 1 du marché informel des devises en Algérie, est à l’arrêt. La raison est que les dizaines de cambistes qui l'animent habituellement sont interdits d’exercer par la police. « Depuis quelques jours, la police nous a interdit d’exercer. Certains changeurs ont même été interpellés », dira un des cambistes interrogés par El Watan.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que les services de police répriment les "vendeurs de devises" du marché parallèle. Toutefois, les affaires reprennent leur cours normal à chaque fois que les éléments de l'ordre baissent la garde.

À quand la fin du marché informel en Algérie ?

Paralysé par l’arrêt de l’activité économique, le marché parallèle des devises en Algérie connaît des moments difficiles. De nombreux analystes et observateurs s'attendent même à la fermeture imminente des marchés noirs des devises, tandis que d'autres écartent totalement cette prévision. C'est le cas de Mohamed Achir, économiste et enseignant à l’université de Tizi Ouzou, pour qui le secteur informel a encore de beaux jours devant lui en Algérie.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

« Nous sommes vraiment loin de la fin du marché du change informel, d’autant plus que les périodes de crises sont souvent réputées comme des occasions propices à la résurgence des pratiques économiques informelles », a estimé l’économiste. Quant à la baisse de la devise européenne, il pense « qu’il s’agit d’une légère baisse conjoncturelle engendrée évidemment par la pandémie de Covid-19 ».

Lire également : Le taux du marché officiel se rapproche de celui de marché parallèle