La compagnie nationale Air Algérie envisage une reprise progressive de ses vols, suspendus depuis plus d’un mois en raison de la propagation du coronavirus. Le responsable de la communication d’Air Algérie, Amine Andaloussi, a fait savoir, dans une déclaration à TSA que la compagnie aérienne avait déjà prévu des scénarios de reprise.

Le porte-parole de la compagnie nationale Air Algérie a indiqué que « face à l’incertitude sur l’évolution de la pandémie de Covid-19 et à l’instar des autres compagnies aériennes, Air Algérie prévoit des scénarios de reprise ».

Néanmoins, Amine Andaloussi précise que le transporteur aérien doit attendre que les restrictions sur les replacements soient levées et les frontières extérieures des pays soient rouvertes. « Mais avant de parler de re-décollage, il faut d’abord que les pays rouvrent leurs frontières et lèvent les restrictions de déplacements. A ce moment-là, Air Algérie fera une reprise progressive de ses vols », a-t-il déclaré.

A cet effet, la compagnie nationale Air Algérie a mis en place une cellule réservée à la reprise des vols par sa flotte aérienne. Les responsables de la compagnie « suivent attentivement ce qui se passe ailleurs et comment les autres compagnies aériennes se préparent, » a conclu le responsable d’Air Algérie.

Air Algérie espère une reprise vers juillet-août

Pour rappel, Amine Andaloussi s’est exprimé, lundi, sur la date prévue pour la reprise des vols de la compagnie nationale. Le responsable avait révélé qu’Air Algérie espérait reprendre ses activités vers juillet-août. En effet, le responsable de la communication au sein de cet opérateur aérien a indiqué qu’« en l’état actuel de la pandémie et des décisions prises un peu partout dans les pays avec lesquels nous avons des relations, nous espérons reprendre nos activités vers juillet-août ».

Par ailleurs, Amine Andaloussi a révélé que la compagnie nationale a subi des pertes colossales dues, entre autres, aux annulations des périodes de pointe que constituent la omra et le début de la période estivale. Il estime qu’Air Algérie devra tenir jusqu’en 2024 pour rattraper ce qu’elle a perdu jusque-là à cause de la fermeture des frontières aériennes avec les pays qu’elle dessert.

Lire aussi : Voici la date prévue pour la reprise des vols internationaux en France