Encore un appel pour la régularisation des sans-papiers en France. Cette fois, c'est l'ancien eurodéputé qui a exhorté le gouvernement français à régulariser 100 000 étrangers se trouvant en situation irrégulière dans l'Hexagone. Intervenant sur l'émission C politique de la chaîne France 5, il a indiqué que cette mesure serait "la moindre des choses" pour cette catégorie d'étrangers 

« J'appelle à la régularisation d'environ 100 000 sans-papiers vivant en France et qui travaillent en ce moment. Ils travaillent dans de différents petits mais très importants boulots », a affirmé l'homme politique franco-allemand.

Pour lui, « ce serait la moindre des choses que d’accélérer leur régularisation parce qu’ils font partie, je reprends le vocabulaire de Macron, des combattants de la France pour libérer le pays du coronavirus". Et d'ajouter : "Comme on a régularisé tous les étrangers qui ont participé à la Libération de la France en 1945, faisons la même chose pour les combattants de la France contre le virus ! » .

Une sortie qui réconfortera, sans doute, les migrants vivant clandestinement en France. Ces derniers font face à un quotidien difficile en ces temps d'état d'urgence sanitaire. Confinés, ces sans-papiers se sont retrouvés, pour beaucoup, sans ressources.

C'est d'ailleurs leur situation de précarité qui a incité certaines personnalités politiques, dont Cohn-Bendit, à demander leur régularisation. A noter que des députés français ont même saisi le gouvernement français à cet effet.

Il faut dire, en outre, que cette situation liée à l'émigration clandestine en France est loin de constituer un cas particulier en Europe. Le Portugal a déjà montré la voie, en régularisant l'ensemble de ses ressortissants étrangers en situation illégale. L'Italie se dirige également vers la régularisation de 200 000 sans-papiers.