Le Canada est un pays qui séduit de nombreux Algériens candidats à l’immigration. Un succès dont profitent des réseaux internationaux d’arnaqueurs activant sur les réseaux sociaux. Un nouveau modus operandi d’escroquerie qui vise les internautes algériens.

En effet, ces derniers jours, de nombreux internautes algériens inscrits sur des sites de rencontres auraient reçu des messages d'une personne qui se prétend être une fille canadienne. Elle fait croire à ses victimes qu’elle est à la recherche de l’homme de sa vie. Et qu’elle est prête à les faire venir au Canada pour les épouser.

Le piège marche souvent et les internautes répondent au message et entrent en discussion avec la jeune fille. Celle-ci convainc ses victimes qu’elle pourra les aider à venir au Canada. Elle leur fait croire que sa tante travaille à l’ambassade du Canada en Angleterre et qu’elle va leur faciliter l’obtention du visa.

Elle demande, ensuite, au "prétendant", après l'avoir mis en confiance, d’envoyer par courrier un dossier de demande de visa à l’adresse de l’ambassade du Canada en Angleterre. Il devra aussi payer une somme variant entre 1 500 à 2 000 euros pour les frais de visas, de billet d’avion et de résidence au Canada. C’est une méthode d’escroquerie très évoluée qui assure le transfert d’argent sans se faire reconnaître.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Ainsi, la cybercriminalité sur les réseaux sociaux ne cesse de se développer en Algérie, depuis l’explosion d’Internet. Des nouveaux modes d’arnaque permettent d’accrocher plus facilement les potentielles victimes en leur exigeant des sommes d’argent relativement raisonnables. Cette technique permet surtout de dépouiller plusieurs personnes à la fois. En plus plus de se faire arnaquer, beaucoup de victimes hésitent à porter plainte, par peur du regard des autres.

Lire aussi : Menaces et extorsion contre une fille : un jeune homme incarcéré à Aïn Defla