Nombreux passagers se demandent encore quelle date est prévue pour la reprise des vols internationaux entre l’Algérie et la France. Les deux compagnies aériennes Air Algérie et Air France qui ont le monopole sur cette liaison n’ont pas encore fixé une date précise pour reprendre leurs vols. Mais des scénarios de reprise sont envisagés en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde.    

Le secteur aérien connaît ses pires moments depuis la mise en place des restrictions de frontières pour lutter contre la propagation du Covid-19. Depuis la fermeture des aéroports et des frontières entre les pays, des milliers de voyageurs sont dans l’explicative. Certains ont déjà acheté leurs billets d’avion, d’autres attendre la reprise du trafic aérien. Certaines compagnies aériennes reportent régulièrement la date de reprise espérée de leurs vols, d’autres affichent une durée illimitée pour la suspension de leurs opérations.

La compagnie aérienne Air France travaille sur un scénario de reprise très progressive de ses vols. Dès le lundi 11 mai, date de la levée du confinement décrété par le gouvernement français, la compagnie de transport va augmenter le nombre de liaisons intérieures. Air France envisage d’élargir ses activités aux vols internationaux à partir de juillet.

Air France envisage une reprise pour le mois de juillet

Le transporteur aérien devrait accélérer la cadence de ses opérations à partir du mois de juillet prochain. Cela en passant son programme de vols de moins de 5 % de ses capacités à 30 %. Une hypothèse qui se base sur une réouverture de certaines frontières, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Union européenne.

À lire aussi :  Des vols vers la France à moins de 100 euros avec Air Algérie

Le calendrier, les destinations rouvertes, le détail des dessertes d'Air France ne sont toujours pas connus. Ben Smith, directeur général du transporteur aérien a confié que la période du 11 mai à la fin juin consistera en un plan de reprise lent et progressif. C’est surtout en juillet que le plan de vols s’amplifiera.

Ce dimanche 26 avril, Air France a confirmé la reprise du trafic aérien dès le 11 mai entre l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et trois villes françaises : Brest, Bordeaux et Montpellier à raison de deux vols par semaine les lundis et vendredis. Depuis le début du confinement, Air France a maintenu trois lignes intérieures : Marseille, Nice et Toulouse.

Air Algérie a prévu des scénarios de reprise

Amine Andaloussi, responsable de la communication de la compagnie nationale Air Algérie s’est exprimé il y’a quelques jours, sur la date prévue pour la reprise des vols de la compagnie nationale. Le responsable avait révélé qu’Air Algérie espérait reprendre ses activités vers juillet-août. En effet, le responsable de la communication au sein de cet opérateur aérien a indiqué qu’« en l’état actuel de la pandémie et des décisions prises un peu partout dans les pays avec lesquels nous avons des relations, nous espérons reprendre nos activités vers juillet-août ».

Amine Andaloussi précise qu’ « à l’instar des autres compagnies aériennes, Air Algérie prévoit des scénarios de reprise, » face à l’incertitude sur l’évolution de la pandémie de Covid-19.  Il estime qu’Air Algérie doit attendre que les restrictions sur les replacements soient levées et les frontières extérieures des pays soient rouvertes. « Mais avant de parler de redécollage, il faut d’abord que les pays rouvrent leurs frontières et lèvent les restrictions de déplacements. À ce moment-là, Air Algérie fera une reprise progressive de ses vols », a-t-il indiqué.

À lire aussi :  France : Le nombre d'expulsions en nette augmentation

Une reprise des vols internationaux durant le mois de juillet ?

Même si aucune date officielle ne peut pour le moment, être avancée pour la reprise des vols internationaux entre la France et l’Algérie, les prévisions les plus optimistes tablent pour un retour progressif à l’activité durant le mois de juillet prochain.

En France, plusieurs compagnies comme Transavia, Air France, Corsair, Air Caraïbes avaient émis le vœu de reprendre de manière progressive leurs vols en juin au départ de l’aéroport de Paris Orly. Pascal de Izaguirre, le patron de Corsair, a confirmé que sa compagnie envisageait sérieusement de reprendre ses opérations dès le 12 juin prochain au départ de l’aéroport d’Orly. Mais selon des spécialistes, il serait pratiquement impossible d’envisager une reprise des vols sur l’international en mois de juin.

Graham Turner, le PDG de Flight Center, prévoit une reprise des vols domestiques en Europe d’ici au mois de juin sous condition que les mesures de confinement soient couronnées de succès. Mais pour ce qui est des vols internationaux, ils pourraient être suspendus pendant encore six mois. Donc pas avant septembre ou octobre.

Le président français Emmanuel Macron avait déjà évoqué cette possibilité. Celle de fermer les frontières extérieures de l’espace Schengen jusqu’au mois de septembre. Cette hypothèse serait défendue par plusieurs Etats membres de l'Union Européenne.

Emmanuel Macron envisage de mener un plan de déconfinement sur deux niveaux : Maintenir des contrôles sur les frontières internes entre les pays membres de l’UE mais en les allégeant au fil des déconfinements progressifs, et verrouiller les frontières extérieures de l’espace Schengen.

À lire aussi :  Algérie Ferries accusée de vendre des billets en cachette

Des mesures sanitaires strictes à la reprise en France

La compagnie aérienne française Air France a annoncé la semaine dernière, la mise en place d’un ensemble de mesures sanitaires strictes sur ses vols dans le cas où la distanciation sociale n’est pas possible. Air France a indiqué que les passagers pourront obtenir des masques de protections dans les avions.

La direction du transport aérien a précisé que des mesures sont déjà appliquées. « L’air en cabine est renouvelé toutes les trois minutes par un système équipé de filtres identiques à ceux utilisés dans les blocs opératoires qui extraient les plus petits virus, dont Covid-19 », explique t-on. Air France informe que « des procédures de désinfection spécifique des cabines avec notamment la pulvérisation régulière d’un produit virucide sont appliquées ».

D’autres mesures sont aussi proposées en France. Le ministre français des transports, Jean-Baptiste Djebbari a indiqué que dans l'optique où des tests seraient accessibles et généralisés, les grands aéroports pourraient tester tous les passagers avant leur envol pour ainsi éviter «d'embarquer des passagers fiévreux». Il a proposé également la généralisation du port du masque. «Le masque sera probablement obligatoire», a-t-il appuyé. À cela, il faut ajouter un renforcement « considérable des mesures de propreté dans les aéroports et du gel hydroalcoolique à toutes les étapes », et aussi « un contrôle à l'arrivée », selon Augustin de Romanet, le PDG d'ADP.