Le président français, Emmanuel Macron, a rendu hommage, dimanche 3 avril à l’artiste Algérien Idir, décédé samedi. Dans un message publié sur twetter, Macron n'a pas caché son émotion suite à la mort du chanteur kabyle. 

« Une voix unique s’est éteinte. Idir chantait ses racines kabyles avec la mélancolie d’un exilé et la fraternité des peuples avec les espoirs d’un humaniste. La poésie de ses chansons continuera longtemps de résonner d’une rive à l’autre de la Méditerranée », a écrit le président français.

Pluie d'hommages en France

Emmanuel Macron n'est pas le seul homme politique à avoir réagit au décès de l'artiste. L'ancien chef de l'Etat français, François Hollande a également tenu à adresser quelques mots en l'honneur de l'artiste sur Twitter. « Idir a envoûté des générations entières au rythme de ses mélodies douces, généreuses et émouvantes. C’était un grand ambassadeur de la culture kabyle et un immense poète algérien. Ses œuvres seront chantées encore longtemps des deux côtés de la Méditerranée », a écrit le prédécesseur d'Emmanuel Macron sur Twitter.

 

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

L'ancien premier ministre français, Manuel Valls a aussi rendu un ultime hommage au chantre de la chanson kabyle. « Triste d'apprendre la mort du chasseur de lumières. Idir interprète unique de la musique kabyle. Je l'avais connu dans les années 1990 et retrouvé avec tellement de plaisir en 2011 à Evry pour une fête de la musique inoubliable. J'aime sa musique, son phrasé et ses paroles », écrit-il.

L'Unesco n'a pas été en reste de cette vague de messages et d'hommages. « Il était l'un des principaux ambassadeurs des cultures kabyle et berbère », déclare l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture est une institution. Il faut dire que la mort d'Idir n'a pas laissé grand monde indifférent. Les hommages se multiplient depuis l'annonce du décès.

Lire aussi : Abdelmadjid Tebboune rend hommage à Idir