Une limitation des voyages vers l’international serait envisagée en France à partir du mois de juin, suivant l’évolution de la pandémie. En effet, dans une déclaration faite à la presse mardi 05 avril à Paris, le président français Emmanuel Macron a indiqué qu'il était peu probable que les français puissent effectuer des voyages à l’étranger cet été. Une restriction qui s’appliquera aussi sur le territoire européen pour réduire les risques de résurgence de la pandémie.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Le président français estime qu’ "il est trop tôt pour dire si nous pouvons prendre des vacances. Ce que je peux dire, c’est que nous limiterons les grands voyages internationaux, même pendant les vacances d’été. Nous resterons parmi les Européens et, selon l’évolution de l’épidémie, nous devrons peut-être réduire cela un peu plus. Nous le saurons début juin".

Le chef de l’Etat a d’ores et déjà donné quelques pistes concernant « les déplacements internationaux ». Il déclare qu' « on restera entre Européens ». Allusion faite à la réouverture progressive des frontières intérieures de l'espace Schengen et la prolongation du blocage des frontières extérieures. Emmanuel Macron explique : « Nous n’avons pas gagné la lutte contre le virus. Il est toujours là, nous l’avons juste ralenti. Nous ouvrons une nouvelle phase. Si nous sommes tous responsables collectivement, je suis sûr que nous réussirons et je voudrais donner cette lueur d’espoir ».

À lire aussi :  L'aéroport de Montpellier fermé : Les vols vers l'Algérie perturbés ?

Par ailleurs, le début du plan de déconfinement étant prévu pour le 11 mai en France, les citoyens n’auront plus recours à des justificatifs pour les déplacements à moins de 100 km (60 miles) autour de leur résidence. Les déplacements au-delà de 100 kilomètres nécessiteront un formulaire de justification.

Une mesure qui pénalisera les ressortissants algériens établies en Europe

Les voyages internationaux ne sont nullement à l’ordre du jour, selon Macron. Cette nouvelle ne réjouira sûrement pas les Algériens installés en France. La prolongation de l'interdiction sur les vols internationaux en France impactera directement les ressortissants algériens qui souhaitent rentrer en Algérie durant cet été. D’autant plus que les frontières de l’espace Schengen sont toujours fermées et ce, depuis la mi-mars.

Pour rappel, le président Emmanuel Macron a évoqué la possibilité de fermer les frontières de l’espace Schengen jusqu’au mois de septembre. Cette hypothèse serait d'ailleurs partagée par plusieurs Etats membres de l'UE, selon le chef d'Etat français.

Lire aussi : Reprise des vols internationaux en France et en Algérie : Les scénarios envisagés