Trois chaînes de télévision privées ont été rappelées à l’ordre en Algérie. Il s'agit d'El Djazairia One, d'El Heddaf TV et de Echourouk TV dont les directeurs ont été convoqués par l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV). C’est ce qu’a indiqué cette instance dans un communiqué rendu public mercredi 6 mai. Ces derniers ont été entendus au sujet de certains programmes diffusés dont le contenu est jugé non conforme aux traditions socioculturelles et spirituelles du pays. Ces convocations viennent suite aux plaintes formulées par des citoyens. 

Selon le même communiqué, "l'ARAV a demandé des explications au sujet de la plainte concernant d'abord la chaîne "El Djazairia One" à travers un épisode du feuilleton "Ahwel ennass" (Etats des gens) où le mot "Hadjala" (terme péjoratif dans le parler algérien renvoyant à une femme sans époux) a été utilisé pour désigner une des femmes du prophète (QSSSL), un terme immoral dans certaines régions du pays".

A ce propos, "le responsable de la chaîne a présenté des excuses et s'est engagé à convoquer le producteur et le scénariste, promettant de mettre en place une commission interne chargée du contrôle des programmes à diffuser.

Le directeur  de la chaîne Echourouk TV a été entendu concernant les propos tenus dans son émission Ellila Show. 

À lire aussi :  Allocation touristique : Que peut faire un touriste algérien avec 100 euros ?

Sa rubrique sur les coutumes et traditions de la communauté des Touareg a suscité de vives protestations chez les citoyens de ces régions du pays. En guise de réparation, le responsable de la chaîne Echourouk TV a promis de "présenter les excuses de la chaîne". Il a également annoncé que la chaîne va inviter un citoyen de cette communauté pour prendre part à une émission dédiée à la mise en exergue de la véritable composition socioculturelle des Touareg.

De son côté, le responsable de la chaîne El Heddaf TV a été remis à l'ordre, à propos d'un programme de caméra cachée attentant dans un de ses épisodes aux citoyens de Djelfa, Le patron de la chaîne s'est également engagé à présenter des excuses.

Rappelons que la même Autorité a adressé, dernièrement un avertissement à la chaîne Numidia TV suite à la diffusion d'une émission de caméra cachée intitulée "Ana Wradjli" (Mon mari et moi) qui comprenait de "flagrantes infractions ayant entamé l'éthique professionnelle et attenté à l'ordre public", indique l'ARAV dans un communiqué.

Lire aussi : Algérie : Des journalistes de la chaîne II et de TV4 dénoncent Echourouk TV