La compagnie maritime algérienne, Algérie Ferries, filiale de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) a annoncé qu'elle n'allait pas reprendre ses voyages maritimes dans l’immédiat avec le report de toutes les liaisons programmées jusqu'au 21 juin au moins. En outre, la compagnie a apporté des précisions quant aux passagers en possession de titres de transport et dont les voyages ont été annulés.

À l'image d'Air Algérie, la compagnie de navigation maritime Algérie Ferries n'a pas encore décidé de la date de la reprise de ses activités. En effet, l'entreprise a annoncé dans un communiqué « la suspension des départs à partir du 19 mars (...) jusqu'au 21 Juin 2020" ajoutant que "cette période était susceptible d'être modifiée (prorogée) selon l'évolution de la situation". Une décision qui entre "dans le cadre de l'application des dispositions inscrites dans le plan de lutte contre l'épidémie coronavirus pour limiter au maximum le risque de propagation du virus ».

Il faut dire que la décision de la reprise du transport maritime entre l'Algérie et l'Europe dépendra de la réouverture des frontières entre ces pays. Ce que la France , par exemple, écarte pour l'instant.

Quid du remboursement de billets non utilisés ?

Par ailleurs, Algérie Ferries n'a apporté aucune précision concernant un éventuel remboursement des billets achetés par les passagers. Se contentant d'informer « ses fidèles clientes et clients, ayant acquis leurs titres de transport » qu'ils pourront modifier les dates de leur voyage sans frais « à l'exclusion des frais de changement de trajet, de saisonnalité et de surclassement », précise le même communiqué.

En outre, Algérie Ferries a tenu à rassurer sa clientèle que « la période de validité sera reconduite pour une date ultérieure suivant l’évolution de la situation. Quelle que soit la réduction portée sur leurs titres de transport et ceux arrivés à échéance », précise la société algérienne. Et de conclure qu'« aucun déplacement immédiat au niveau des points de vente n’est nécessaire ».

Pour rappel, l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) avait annoncé, depuis le 14 mars, la suspension de ses voyages vers l’étranger « jusqu’à nouvel ordre ». Une décision prise pour limiter la propagation du coronavirus en Algérie.