Le conseil des ministres a annoncé, dimanche 10 mai, le report des examens du Baccalauréat et du Brevet d’enseignement moyen à septembre prochain. Le Bac est repoussé à la dernière semaine du mois de septembre et le BEM à la deuxième semaine du même mois. Quant à l’examen du cycle primaire (5e AP), il est tout bonnement annulé. 

Le passage d'un niveau à un autre pour les cycles primaire, moyen et secondaire s’effectuera sur la base du calcul de la moyenne des premier et deuxième trimestres. La moyenne d’admission est, en outre, revue à la baisse. Ainsi, les élèves concernés par l'examen de fin de cycle primaire sont inclus dans cette catégorie. Ils doivent compter sur les résultats obtenus durant les deux premiers trimestres pour espérer passer au palier supérieur.

Quant aux candidats du Bac et du BEM, ils ont devant eux plus de quatre mois pour se préparer aux épreuves, puisque ces examens de fin d'année sont reportés à septembre. Bien entendu, les épreuves ne concerneront que les cours et les leçons dispensés durant les premier et deuxième trimestres.

Le bonheur des uns fait le malheur des autres

La décision du conseils des ministre arrange certains élèves, mais fait, parallèlement, des malheureux. C'est le cas de ceux qui comptaient sur le troisième trimestre pour améliorer leurs résultats scolaires et passer au niveau supérieur.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Rappelons, par ailleurs, que le gouvernement algérien a décidé de programmer la rentrée scolaire prochaine pour le mois d’octobre 2020. Pour l’année universitaire 2020/2021, elle débutera à la mi-novembre. En ce qui concerne les étudiants en fin de cycle, ils pourront soutenir leurs thèses de fin d’études durant les mois de juin et septembre 2020.

Cependant, l'application de ces mesures demeure tributaire de l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays, rappelle le conseil des ministres.

Lire aussi : Algérie : Les grandes décisions du Conseil des ministres du 10 mai 2020