Les prix des carburants devraient bientôt connaître une nouvelle hausse en Algérie. En effet, le conseil des ministres a approuvé un certain nombre de mesures prévues dans le projet de loi de finances complémentaire 2020. Parmi ces lois, la révision des taxes sur les produits pétroliers. Ce qui entraînera automatiquement une augmentation des prix des carburants en Algérie.

Le gouvernement a proposé d'imposer une nouvelle taxe sur les produits pétroliers nationaux et importés. La LFC-2020 prévoit ainsi une taxe de 1 500 dinars (12 $) par hectolitre (équivalent à 100 litres) pour l'essence super, et 1 600 dinars par hectolitre pour l'essence normal et sans plomb. Pour ce qui est du diesel, une taxe de 700 dinars par hectolitre est proposée. Tandis que le gaz propane liquéfié utilisé comme carburant est exempté de ces frais.

Jusqu'à 15,5 % de hausse sur le diesel en Algérie

En outre, le média affirme que ces propositions auront un effet sur les prix des différents types de carburants utilisés en Algérie. Ainsi, les coût de l'essence connaîtra une hausse 2,38 dinars. Le prix de l'essence normal sera de 41,32 dinars au lieu de 38,94 dinars (+6,1%). L'essence super coûtera 44,35 dinars au lieu de 41,97 dinars (+5,7%). Quant à l'essence sans plomb, son prix passera à 44 dinars au lieu de 41,62 dinars (+5,7%).

En outre, les prix du diesel vont connaître une flambée de 3,57 dinars. Le prix du litre du gasoil  grimpera de 23,06 dinars à 26,63 DA. Soit une augmentation de 15,5%.

Par ailleurs, il faut rappeler que le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, avait assuré, en mars dernier, que le projet de loi de finances complémentaire (PLFC) 2020 ne prévoyait aucune hausse des prix des carburants et de l’électricité. Néanmoins, la décision d'imposer de nouvelles taxes sur le carburant intervient à la lumière de la crise économique que vit l'Algérie. En effet, le gouvernement algérien subit une grosse pression à cause de l'effondrement des revenus pétroliers et, partant, de l'économie, affectée par le déclenchement de la pandémie du coronavirus.