Des villages d'une commune de Kabylie ont appelé, lundi 11 mai, à la mise en quarantaine des éléments de la brigade de gendarmerie de leur circonscription. Cet appel a été lancé suite à la confirmation de la contamination d'un gendarme au coronavirus. Cela se passe dans la localité de Fréha, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Il s'agit du premier cas positif de Covid-19 enregistré dans cette municipalité. 

Épargnée jusque-là, la commune de Fréha, à une trentaine de kilomètres à l'est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, vient d'enregistrer son premier cas de coronavirus. Le malade n'est autre que le chef de la brigade locale de gendarmerie. Il a été testé positif au virus dimanche 10 mai.

Depuis, la commune est en alerte. Une réunion des comités de villages a été convoquée pour le lendemain, lundi. Le conclave, auquel ont pris part l'ensemble des représentants des villages, a été ponctué par une déclaration-appel.

Pour se prémunir contre tout risque de contamination au coronavirus dans cette commune, les villageois réclament "un confinement total d'une durée de 7 jours de tous les éléments de la brigade et de toutes les personnes ayant été en contact avec la personne contaminée".

Fréha en alerte maximale

Dans leur courrier adressé au président de l'APC, les comités de villages de Fréha demandent également "le dépistage rapide de tous les éléments de la brigade de la gendarmerie". Ils souhaitent aussi qu'une enquête épidémiologique soit lancée "en urgence". En outre, une cellule de crise a été mise en place pour suivre la situation.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Selon des sources locales, la population est très préoccupée par cette nouvelle. L'animation quotidienne a laissé place à des rues quasi désertes lundi 11 mai, rapporte-t-on. A noter que le patient est actuellement hospitalisé au niveau de l'EPH d'Azazga.

Pour rappel, selon le dernier bilan arrêté au 11 mai, la wilaya de Tizi Ouzou compte 153 cas de coronavirus, dont 23 décès.

Lire aussi : Coronavirus en Kabylie : Un maire isole totalement sa ville