De nombreux Algériens bloqués en France depuis la suspension du trafic aérien et maritime entre les deux pays lancent un appel à l'aide aux autorités de leur pays. Ils attendent leur rapatriement depuis le début du confinement sanitaire, décidé pour endiguer la pandémie de coronavirus.

En effet, depuis plusieurs semaines, de nombreux Algériens lancent des appels à l'aide aux autorités de leur pays. Ils réclament, notamment à travers les réseaux sociaux, la programmation de nouvelles opérations de rapatriement. Selon plusieurs sources, le nombre des Algériens bloqués dans l'Hexagone avoisinerait les 3 000.

A noter que depuis la fermeture du trafic aérien et maritime, 10 000 Algériens ont pu rejoindre le pays à la faveur de vols exceptionnels. Parallèlement, 28 000 Franco-algériens résidant en France se trouvent toujours bloqués en Algérie.

De son côté, l'ambassade de France en Algérie a indiqué qu'elle envisageait d'augmenter le nombre des vols de rapatriement depuis l'Algérie. Depuis le début du confinement, une dizaine de vols ont permis à 6 099 Français coincés en Algérie de regagner leur pays.

De nouvelles opérations de rapatriement

Pour rappel, la compagnie Air Algérie avait annoncé, le 2 mai dernier, une deuxième opération de rapatriement des Algériens bloqués à l'étranger. Les derniers vols en date avaient concerné 295 personnes se trouvant aux Émirats arabes unis et une dizaine en Turquie.

Cependant, le ministère des Affaires étrangères a établi des conditions d'éligibilité au rapatriement en cette période de crise. Il a fait savoir, dans ce cadre, que la priorité est donnée aux étudiants. Il a aussi prévenu que les frais de l'opération incombent aux passagers et non au gouvernement. Les vols exceptionnels ont été opérés suite à la hausse des demandes de rapatriement des Algériens se trouvant à l'étranger.

Lire aussi : La France veut augmenter le nombre des vols de rapatriement depuis l'Algérie