Une femme enceinte infectée par le coronavirus est décédée, jeudi 14 mai, à l'unité de santé Mohamed Bennani, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. La jeune femme âgée de 28 ans exerçait en tant que médecin dans cette structure hospitalière. 

L’établissement de santé Mohamed Bennani de Ras El Oued, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, a confirmé le décès de la jeune femme via sa page Facebook. « Nous perdons une collègue, martyre du devoir et martyre des soldats en blouses blanches », s'émeut l'unité de santé. Cette dernière présente en la circonstance ses condoléances à la famille de la défunte.

Selon des sources concordantes, la femme était enceinte de sept mois. Elle a été diagnostiquée positive au coronavirus la semaine dernière. L'effroyable nouvelle de sa mort a jeté l'émoi au sein du corps médical et paramédical. Pour rappel, ce tragique événement survient une semaine après le décès d'un infirmier qui exerçait dans la même unité hospitalière.

Le risque de contamination augmente face au manque de moyens de protection

Pour rappel, jusqu'au 15 avril dernier, l'Algérie avait enregistré le décès de huit médecins. Ils ont été contaminés lors de l'exercice de leurs fonctions. Ces victimes du Covid-19 étaient en première ligne dans la lutte contre la propagation de la pandémie.

Face à cette situation, les praticiens de la santé ont plus d'une fois décrié les moyens dérisoires mis à leur disposition, appelant les autorités compétentes à leur renfoncement urgent pour faire face à la crise. Ils réclament en premier lieu des consommables médicaux dédiés à la prévention, comme les gants, les masques, et le gel hydroalcoolique.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Nombre de contaminations par wilayas