Dix-huit jeunes migrants algériens sans-papiers sont confinés à Valence (Espagne) dans une usine abandonnée dans des conditions inhumaines. Abandonnées à leur sort sans aucune aide, l'association espagnole València Acoge a été alertée sur leur situation.

En effet, 18 Algériens sont confinés à Valence dans une usine délabrée sans eau ni électricité depuis le début du confinement en Espagne. A ce titre, un membre de l'association València Acoge se dit abasourdi par les conditions dans lesquelles sont confinés ces sans-papiers. « J'ai été figé. Je n'aurais jamais pu imaginer qu'un être humain puisse vivre dans de telles conditions », a-t-il déclaré. Par conséquent, l'association a contacté les services municipaux afin d'obtenir des explications sur cette histoire.

Dans le même sens, l'association València Acoge qualifie la situation de scandaleuse, malsaine et inhumaine. D'ailleurs, un membre de l'association a partagé sur les réseaux sociaux une vidéo pour demander de l'aide. Car, selon lui, l'administration est «en retard et ces gens ont besoin d’une aide immédiate» a-t-il déploré.

Il ajoutera que l'un de ces jeunes «s'est blessé au dos alors qu'il travaillait dans les champs».  L'association avertit que ce jeune ne peut pas rester sans soins et sans médicaments. Par ailleurs, elle explique que les migrants en situation irrégulière ne bénéficient d'aucune aide, même pas au système de santé publique.

Des organisations réagissent à cette situation

La Croix-Rouge a déplacé une équipe vers cette usine abandonnée afin d'établir une liste des besoins de ces jeunes sans-papiers. L'association a confirmé avoir mis ces migrants sur son réseau de distribution quotidienne de vivre et de kits d'hygiène. Cependant, elle indique ne pas pouvoir «faire cavalier seul». Ainsi, elle appelle l'administration et les services sociaux à coordonner leurs efforts afin de couvrir les besoins de ces jeunes.

Dans ce contexte, la mosquée de Valence a apporté, ce week-end, des vivres à ces jeunes, et a alerté les services sociaux de cette situation urgente. Par ailleurs, le Centre islamique de Torrent s'organise afin d'apporter son aide à ces 18 Algériens.

Lire aussi : France : Cohn-Bendit appelle a la régularisation de 100 000 sans-papiers