L'usine de montage automobile de la marque KIA à Batna va fermer dès dimanche 17 mai. Mais cette fermeture, en raison de la rupture des kits SKD/CKD et du retard dans la publication du cahier des charges de cette activité, n'est pas définitive, a fait savoir la société Global Group Algérie.

"Nous espérons une réouverture de l’usine dans les plus brefs délais, après la publication du cahier des charges", a déclare le groupe dont la filiale Gloviz gère l'usine de montage de Batna. Le groupe précise, dans le même ordre d'idées, que cette décision de fermeture a été prise en concertation avec les travailleurs de l'entreprise.

Enfin, Global Group Algérie précise qu'il maintiendra ses activités de distribution et de service après-vente, et ce, au niveau de tous les points de vente de l'entreprise, répartis sur tout le territoire national. Il ne manquera pas de remercier les salariés de Gloviz pour les efforts qu'ils ont fournis dans les opérations d'assemblage et de distribution, ces dernières années.

Lancée depuis plus de deux années, l'usine Gloviz de KIA à Batna employait quelque 2 000 personnes. Elle effectuait l'assemblage de 50 000 véhicules par an et devait augmenter sa capacité à 75 000 véhicules annuellement.

Il faut dire que la Loi de finances complémentaire de 2020 n'est pas très favorable à ces usines de montage qui ont défrayé la chronique en Algérie. Notamment celles dont les patrons se trouvent dans la prison d'El Harrach pour des affaires de corruption et de financement de la campagne électorale de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika.

C'est effectivement un texte qui prévoit la suppression du régime préférentiel du système SKD/CKD. Ce dernier accordait plusieurs avantages fiscaux et parafiscaux aux usines d'assemblage. C'est aussi un texte qui autorise les concessionnaires automobiles à importer des véhicules neufs.

Lire aussi : LFC 2020 : De nouvelles taxes sur les véhicules neufs en Algérie