Le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, se prononce contre la suspension définitive du championnat national en raison du coronavirus. Il plaide, donc, pour une reprise de la compétition, estimant que « rien n'est encore joué aussi bien pour le podium que pour la relégation ».

Le président du club kabyle a indiqué, samedi 16 mai lors de l'émission "La 3e mi-temps", diffusée sur la télévision nationale, que son club attend la reprise du championnat. "On est contre l'arrêt de la compétition où on jouera nos chances à fond. Il reste encore huit matchs à disputer, le sort du titre est loin d'être scellé. Les chances sont intactes pour tout le monde, aussi bien pour le podium que pour la relégation", a-t-il indiqué

Cherif Mellal, qui semble moins préoccupé par la situation de crise que connaît le monde en raison de la pandémie, souligne que cela fait 12 ans que la JSK n'a pas gagné le titre. "Et c'est trop ! C'est le moment de reconquérir le championnat. Dans deux ans, la JSK regoûtera aux consécrations africaines", a-t-il promis.

La JS Kabylie occupait la 4e place au classement avant la suspension du championnat le 16 mars dernier. Le club totalise 36 points, à quatre longueurs du leader, le CR Belouizdad.

À lire aussi :  L'Olympique de Marseille attentif à la situation d'Islam Slimani

Cherif Mellal appelle à un plan d’aide pour les clubs

Par ailleurs, le patron de la JSK a lancé un appel aux hautes autorités du pays pour venir en aide aux clubs fortement impactés par l’arrêt du championnat.

« Je lance un appel aux autorités pour intervenir, car toutes les équipes algériennes sont déficitaires, on doit revenir au mode amateur car on n'a pas les moyens. L'idée de vendre des joueurs aux clubs tunisiens nous permet de récupérer un peu d'argent. Le seul problème de la JSK actuellement réside dans les salaires des joueurs, nous attendons le paiement des primes de la CAF et l'aide des sponsors pour régulariser leur situation », explique-t-il.

Concernant ses plans pour le mercato estival, Cherif Mellal a fait savoir qu’il avait décidé d’opter pour la stabilité. « Nous allons garder tout l'effectif actuel. Il y a 3 joueurs en fin de contrat, on verra avec le staff technique s'il aura besoin d'eux ou s’il ne les remplacera pas d'autres jeunes éléments," a-t-il conclu.

Lire aussi : Algérie : Vers une reprise du championnat de football à huis clos