Le wali de Aïn Témouchent, à l'ouest de l'Algérie, a décidé depuis dimanche 17 mai d'interdire aux citoyens l'accès aux plages du territoire de la wilaya en raison de la pandémie de coronavirus. La même responsable a également ordonné l'application de sévères sanctions contre toute personne qui ne porte pas de masque dans certains lieux.

La première responsable de cette wilaya a rendu publiques deux décisions qui rentrent dans le cadre du renforcement de la lutte contre le Covid-19. La première : l'interdiction aux citoyens d'aller aux plages du territoire de la wilaya. La deuxième concerne l'obligation de porter des masques de protection dans les services administratifs, les magasins et les centres commerciaux. Une mesure à laquelle doivent également se plier les propriétaires des magasins et ceux qui y travaillent.

Jusqu'à 20 000 dinars d'amende

Selon le même document, toute violation des dispositions de ces deux décisions du wali sera sanctionnée. Le contrevenant risque entre 10 000 et 20 000 dinars d'amende.

Il faut dire que ces deux décisions signées par le wali de Aïn Témouchent, Mme Labiba Ouinez, interviennent au regard du non-respect des mesures sanitaires et préventives de lutte contre le coronavirus et de la violation des règles de distanciation sociale.

"Ces décisions visent à soutenir les mesures prises pour limiter la propagation de la pandémie de Covid-19", souligne la même source. Notons que la wilaya de Aïn Témouchent compte, jusqu'au dernier bilan du ministère de la Santé, 83 personnes contaminées ainsi que 4 décès.

À lire aussi :  Loi Darmanin : Quel avenir pour les migrants travaillant dans la restauration ?

Pour rappel, les autorités algériennes ont décidé, le 12 mai, de prolonger la mesure de confinement mise en place en Algérie pour freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19. Le confinement partiel restera ainsi de mise pour l’ensemble des wilayas algériennes jusqu’au 30 mai prochain.