L’association des consommateurs l'UFC-Que Choisir a annoncé, dans un communiqué ce mardi 19 mai, avoir assigné en justice vingt compagnies aériennes, dont Air Algérie et Air France. L’action en justice introduite au Tribunal Judiciaire de Paris vise à contraindre ces compagnies aériennes à respecter le droit des passagers de choisir entre un remboursement en espèces et un avoir.  

L’UFC Que Choisir indique que « face à la persistance des mauvaises pratiques et aux annonces en trompe-l’œil, elle assigne 20 compagnies aériennes ». Parmi ces transporteurs, la compagnie nationale Air Algérie et le groupe français Air France.  Cette action en justice intervient quasiment un mois après qu'elle a adressé une mise en demeure à 57 compagnies aériennes au sujet de remboursement des vols annulés.

L’association des consommateurs note que « si certaines compagnies ont répondu positivement à la mise en demeure de l’UFC-Que Choisir, de nombreux transporteurs aériens ont ignoré l’avertissement. » Selon elle, ces compagnies « continuent de violer la réglementation en imposant aux passagers des bons d’achat en guise de remboursement de leur vol annulé. Ce faisant, l’UFC-Que Choisir n’a d’autre choix que de porter le combat devant les tribunaux ».

Le communiqué indique que « l’association demande aux juges de contraindre les transporteurs aériens, sous astreinte, de mettre fin à leurs agissements illicites ». Alors que l’association serait en droit d’exiger plusieurs milliers d’euros pour l’atteinte faite à l’intérêt collectif des consommateurs, « elle souhaite simplement que les compagnies se conforment à la réglementation et respectent les droits des consommateurs. C’est pourquoi elle ne sollicite pas, pour l’instant, de dommages et intérêts pour inciter les compagnies à rapidement se mettre en règle », a-t-elle fait savoir.

À lire aussi :  Air Algérie renforce son offre vers la Russie

L’UFC-Que Choisir critique la démarche d’Air France

L’association a réagi à la récente démarche d’Air France sur le lancement en ligne d’un formulaire de remboursement. L’UFC-Que Choisir dénonce une annonce en "trompe-l'oeil" qui, « loin de répondre à la mise en demeure qui lui a été adressée, l’annonce d’Air France qui limite le droit au remboursement pour les seuls vols annulés après le 15 mai continue de causer préjudice aux très nombreux passagers aux vols annulés depuis le début de la crise, » note le communiqué L’UFC-Que Choisir.

«  Il n’est pas acceptable que les consommateurs subissent une discrimination selon la date d’annulation, cette dernière étant qui plus est fixée discrétionnairement par la compagnie aérienne, » a-t-on conclu.

De son côté, la compagnie algérienne ne s’est pas encore prononcée sur le sujet. Elle continue de proposer le recours aux avoirs (EMD/Voucher émis par Air Algérie) valables pour un voyage jusqu’au 31 mars 2021 et remboursables en cas de non-utilisation après cette date.