Le gouvernement a décidé lors de sa réunion d’aujourd’hui, mercredi, d’obliger les citoyens à appliquer le port des masques dès le premier jour de l’Aïd el-Fitr. Et ce afin de réduire la propagation de l’épidémie du Covid-19.

Ainsi, dans son communiqué, le Premier ministère indique qu’« en plus de la distanciation social », «il est strictement interdit d’entrer dans les lieux publics tels que les marchés couverts et non couverts, les magasins, les cimetières, etc. sans porter de masque ». Le communiqué ajoute que le non-respect de cette procédure stricte « expose le contrevenant à des sanctions légales ».

Le prix plafonné à 40 dinars

Le Pr Riad Mehyaoui, membre du comité scientifique a déclaré, mercredi 20 mai, que le prix des masques de protection est plafonné à 40 dinars. Ainsi, il invite la population à adhérer au port du masque dans le but de se sortir de cette situation. En effet, le Pr Riad Mahyaoui a indiqué sur les ondes de Radio Chaîne 3 que le masque de protection sera disponible en quantité suffisante. Dans ce contexte, il affirme que le prix du masque de protection sera plafonné à 40 dinars pour qu'il soit accessible à un plus grand nombre de citoyens.

Le membre du comité de lutte contre le coronavirus a mis l'accent sur le port du masque et au respect des mesures de prévention. « On ne sait pas ce qui va se passer, mais le port du masque est un élément salvateur » insiste-t-il. A ce titre, le Pr Riad Mehyaoui cite en exemple la ville allemande Léna qui a éradiqué, en avril dernier, la pandémie du coronavirus grâce au port du masque.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Le comité scientifique redoute le pire

Le nombre de cas positifs enregistrés chaque jour en Algérie et qui ne veut pas décrocher "inquiète le comité scientifique". Pour le Pr Riad Mehyaoui, le non-respect des mesures de prévention "fait craindre le pire". C'est pourquoi le comité scientifique "a peur" de l'évolution actuelle de la pandémie du nouveau coronavirus.

L'invité de Radio Chaîne 3 a rappelé qu'il est encore prématuré de parler d'un déconfinement. Avant d'arriver à cette étape, le Pr Mehyaoui estime qu'il faudrait respecter les mesures de prévention. Dans ce sens, il appelle la population à être vigilante, consciente et solidaire. Afin de déconfiner, il est nécessaire de "faire porter le masque à toute la population". Il faut également avoir "les capacités de dépistage, pouvoir renouveler rapidement les stocks de moyens de prévention" a-t-il souligné.

Lire aussi : Coronavirus : Le port du masque deviendra obligatoire en Algérie (Ministre)