Un puissant tremblement de terre de magnitude 5,6 sur l’échelle de Richter a frappé ce jeudi 21 mai la région centrale de la Méditerranée. C'est ce qu'indique un bulletin du Centre de recherche allemand des géosciences « GeoForschungsZentrum, GFZ » de Potsdam « Brandebourg ».

L’épicentre du séisme a été localisé à environ 240 km au sud-ouest de la région grecque Methoni, sur une profondeur de 10 km.

Selon les données recueillies par le centre sismologique, l'île grecque la Crète a été sujette à de nombreuses secousses telluriques au cours de ces dernières 24 heures. Les magnitudes vont de 2 à 4, 5 sur l’échelle de Richter et les profondeurs de 2 à 30 km. La dernière réplique a été enregistrée ce matin à 9h17, avec une magnitude de 3,5 sur l’échelle de Richter et une profondeur de 2 km.

La Méditerranée n’est pas à l’abri d’un tsunami

Frappée par une forte activité sismique, la Méditerranée n'est pas à l'abri d'un tsunami. Au cours du 20e siècle, 9% des raz-de-marée dans le monde sont survenus dans cette région. Des experts l'ont déjà souligné : « la collision des plaques africaine et eurasiatique fait de la Méditerranée une région particulièrement marquée par les risques de séisme et de tsunami ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les tsunamis résultent le plus souvent d'un séisme sous-marin ou côtier. La propagation des ondes sismiques déclenchant un train de vagues parfois meurtrières, appelé communément « effet papillon ». « Pour qu'un tsunami soit notable, le séisme doit se produire à faible profondeur, moins de 50 km de profondeur, et avoir une magnitude d'au moins 6,5 sur l'échelle de Richter », précise-t-on. L'amplitude du tsunami augmente avec la magnitude du séisme.

A noter que ce jeudi 21 mai marque le 17e anniversaire du tristement inoubliable séisme de Boumerdes, au nord de l’Algérie. Un fort séisme de magnitude 6,8 sur l'échelle de Richter qui avait fait 2 278 morts et 10 147 blessés. Il avait aussi engendré plus de 15 000 sans-abri. De l'autre côté de la mer, ce tremblement de terre a provoqué un tsunami. Des dégâts ont été enregistrés aux Baléares (Espagne) et de manière plus atténuée sur des bateaux dans des ports français.