Le secrétaire d’Etat français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne a annoncé que les frontières intérieures de l’Union européenne devraient s’ouvrir dès le 15 juin. La France vaudrait donc rouvrir ses frontières à cette date si la situation sanitaire le permet.

Jean-Baptiste Lemoyne a suggéré lors d’une visioconférence avec les ministres des Affaires étrangères de dix pays européens un plan progressif de réouverture des frontières. « Il y aura dans un premier une levée partielle en fonction de la situation épidémique dans les différents territoires d’Europe et puis plus tard une levée générale », a-t-il indiqué.

Le secrétaire d’Etat français propose une approche coordonnée en vue de restaurer la possibilité pour tous de voyager dans l’Union européenne et dans l’espace Schengen. « D’ici là il faut travailler avec les pays frontaliers, entre Européens pour éviter d’avoir une Europe à plusieurs vitesses », a-t-il insisté. Sans toutefois, donner de date exacte, Jean-Baptiste Lemoyne espère voir les frontières intérieures rouvertes dès le 15 juin.

A l’issue de la réunion, il a invité les touristes des pays voisin à passer leurs vacances en France. « Je voudrais dire aux Belges et aux Néerlandais, en particulier à ceux qui ont une deuxième maison dans notre pays : bienvenue en France, » a-t-il déclaré.

Les frontières Schengen resteront fermées jusqu’à nouvel ordre

Suite à la décrue du Coronavirus, plusieurs pays européens ont annoncé la levée des restrictions de circulation à leurs frontières.  L’Italie a d’ores et déjà annoncé l’accueil des touristes de l’Union Européenne à partir de 3 juin. L’Allemagne vise pour sa part une réouverture de ses frontières à la mi-juin. Le gouvernement espagnol a annoncé une réouverture au tourisme étranger en début juillet.

Cependant, les frontières avec les pays non-européens, à l’image de l’Algérie, “resteront fermées jusqu’à nouvel ordre”. Le président français Emmanuel Macron avait même évoqué la possibilité de fermer les frontières de l’espace Schengen jusqu’au mois de septembre.

La France a mis en place une quatorzaine sur une "base volontaire" pour les voyageurs arrivant de l'étranger hors UE. Cette mesure concerne les Français toujours à l'étranger qui souhaiteraient rentrer chez eux.

Lire aussi : Covid-19: La France rouvre les préfectures et garde les frontières fermées