La wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie, est sur le point de gagner une sacrée bataille contre le coronavirus. Le virus, responsable du Covid-19, ne circule plus dans cette wilaya qui a su faire face à sa propagation. C’est ce que disent les statistiques de ces dernières semaines et de nombreux médecins de la région.

En effet, tout le monde se rappelle de la psychose qui avait pris la population de la wilaya de Tizi Ouzou au début de la pandémie. Etant une région comptant une forte population émigrée, d’aucuns prévoyaient une propagation vertigineuse de la pandémie et une hécatombe dans des hôpitaux sans moyens. La psychose était d’ailleurs montée d’un cran quand la Kabylie a enregistré son premier cas, en la personne d’un jeune émigré originaire d’un village de Bouzeguene.

C’est ainsi que la population prendra l’initiative de confiner les villages pour se protéger contre ce virus mortel qui faisait des ravages en Italie et en Espagne. Cette vague d’auto-confinement s’est accentuée, notamment après le décès d’une femme septuagénaire du village Mira, à Timizart. En plus du confinement des villages, les citoyens ont adopté les gestes barrières qui vont s’avérer salvateurs.

Les gestes barrières font reculer le coronavirus

Après une période de stabilité, l’attitude des habitants de Tizi Ouzou ont vite commencé à montrer des résultats positifs. Classée troisième au début de la pandémie, après Blida et Alger, la wilaya de Tizi Ouzou est retombée à la 16ème place.

D’ailleurs, c’est pratiquement la seule wilaya qui n’a pas connu une forte hausse des contaminations durant le mois de ramadan, hormis celles du Sud qui ont connu peu de cas de Covid-19. C’est qu’on voyait rarement des queues anarchiques devant les magasins de gâteaux et autres. Les gestes barrières, la distanciation sociale et le respect même relatif du confinement ont donné de bons résultats. Au même titre que la vigilance des citoyens et des élus locaux.

Et c’est ce qui donne en fin de compte les résultats quotidiens de zéro décès, zéro contaminations et de nombreuses guérisons à la chloroquine pendant plusieurs jours. Et c’est ce qui fait dire à des médecins que le virus ne circule plus dans la wilaya de Tizi Ouzou. D’ailleurs, les rares cas enregistrés dans cette wilaya sont des cas importés par les citoyens travaillant dans d’autres wilayas.

Le virus ne circule plus à Tizi Ouzou

C’est ce que dit d’ailleurs un médecin de la région, le Docteur Ahmed Djadjoua en l’occurrence. « Actuellement, dans la wilaya de Tizi Ouzou, le virus ne circule plus activement et même pas du tout. Les nouveaux cas sont plutôt des cas importés (personnes travaillant dans d’autres régions et venant rendre visite à leurs familles). Ces foyers doivent être identifiés et maîtrisés rapidement », précise le Dr Djadjoua dans une publication sur son compte Facebook. 

Il précisera cependant que la guerre n’est pas finie contre le coronavirus. “La guerre n’est pas finie. Seul traitement, notre comportement, respect de la distanciation sociale, des gestes barrières et le port du masque. On doit apprendre à vivre avec ce virus. Adaptons nos habitudes et comportements. Ensemble nous vaincrons” ajoute-t-il.

Lire aussi : Coronavirus en Kabylie : Graves révélations d’un maire