L’équipe médicale chinoise en mission en Algérie a livré ses premiers résultats sur l’évolution de la crise sanitaire due au coronavirus. Les experts chinois indiquent que la situation épidémique est « stable »  vu le nombre des contaminations quotidiennes. L’équipe chinoise déplore, par ailleurs, le manque d’équipements, constaté dans les hôpitaux algériens.     

Le chef de la délégation médicale chinoise a indiqué, ce mardi 26 mai, dans une déclaration accordée à la chaîne arabophone Ennahar TV, que « la situation épidémique en Algérie est actuellement stable ». Il souligne l’impact décisif « des mesures prises par le gouvernement algérien dans la lutte contre le Covid-19 ».

Les médecins et experts chinois déplorent, par ailleurs, le manque en équipements sanitaires et matériel médical dans la plupart des hôpitaux visités par la délégation. Cette équipe médicale, composée de 20 spécialistes, notamment en médecine respiratoire, soins intensifs, maladies infectieuses, soins infirmiers, biologie médicale et également en médecine traditionnelle chinoise, est en mission depuis le 15 mai dernier en Algérie.

Le groupe médical partage l'expérience chinoise et des informations utiles en matière de prévention et de contrôle de la maladie et coopère avec les autorités algériennes en vue de remporter la lutte contre la pandémie dans les plus brefs délais. Ces experts viennent partager leur expertise en matière de prévention et de contrôle de la maladie de Covid-19 avec leurs homologues algériens.

Il faut souligner que l’Algérie est le premier pays en Afrique du Nord et au Maghreb à recevoir une aide pareille de la part de la Chine. « Ce qui reflète les relations exceptionnelles qui lient les deux pays », a souligné l’ambassadeur de la Chine en Algérie, Li Lianhe.

Pour rappel, la Chine a également fourni plusieurs lots de dons et aides urgents de matériels médicaux à l’Algérie, composés notamment de respirateurs, de masques médicaux, de tenues de protection médicale, de masques d’isolement médical, de gants chirurgicaux et de réactifs de diagnostic.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Pourquoi et comment la pandémie a-t-elle évolué pendant le ramadan ?