Les appels à la régularisation des sans-papiers se multiplient. Après les ONG, des députés et autres acteurs politiques, l'Organisation des nations unies (ONU) a exhorté également les gouvernements du monde à opter pour cette mesure en faveur des ressortissants clandestins. Dans sa plaidoirie, l'ONU a mis en exergue la situation sanitaire qui aura durement infecté ces étrangers. 

Au grand bonheur des sans-papiers du monde entier, leur cause vient de mobiliser un gros bras. L'ONU en l’occurrence qui a appelé, mardi 26 mai, à la régularisation des étrangers établis illégalement dans un quelconque pays.

L'appel a été lancé, en fait, par deux experts de cette organisation. Il s'agit de Can Ünver, président du Comité des Nations Unies sur les travailleurs migrants et Felipe González Morales, rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains des migrants, qui ont publié 17 lignes directrices à l’intention des gouvernements sur le site de l'ONU. « Les gouvernements doivent garantir l’accès des migrants et de leurs familles aux services sociaux qui dans certains pays affichent les niveaux les plus élevés de contagions et de décès dus au Covid-19 », ont-ils déclaré.

« Ils occupent des emplois instables – généralement sans prestations, ni droit aux allocations de chômage – et, dans certains cas, ont été exclus des mesures d’assistance sociale mises en œuvre par les États », ont-ils ajouté, avant de lancer un appel pour régulariser les sans-papiers. «Nous appelons les gouvernements à promouvoir la régularisation des migrants en situation irrégulière. Les gouvernements doivent également envisager la suspension temporaire des expulsions ou des retours forcés pendant la pandémie », ont-ils estimé.

À lire aussi :  Aéroport de Paris-Charles de Gaulle : Gare aux emballeurs clandestins

L'espoir est désormais permis pour les Algériens établis clandestinement en Europe

Dans leur plaidoyer, les deux experts indiquent que ces émigrés "occupent des emplois instables – généralement sans prestations, ni droit aux allocations de chômage – et, dans certains cas, ont été exclus des mesures d’assistance sociale mises en œuvre par les États ».

Pour eux, cet état de fait est suffisant et convainquant pour aller vers la régularisation massive de ces sans-papiers. "Dans ce contexte, nous appelons les gouvernements à promouvoir la régularisation des migrants en situation irrégulière", ont-il affirmé.

Des milliers d'Algériens se trouveraient dans cette situation un peu partout dans le monde. Leur nombre est considérable, notamment en France et, à un degré moindre, dans certains pays européens. Ils peuvent désormais espérer des jours meilleurs. Tous ces appels ont de fortes chances d'aboutir. L'ONU est du reste un renfort de choix pour leur cause.

Lire aussi : Voici la condition pour régulariser les sans-papiers algériens en France, selon un député